LE DIRECT
De la fumée s'échappe de l'installation pétrolière "Pump 3" dans la région d'al-Khurais dans le désert saoudien.
Épisode 2 :

D'Alger à Riyad : la malédiction de l'or noir

58 min
À retrouver dans l'émission

Avec une économie centrée autour de la vente d’hydrocarbures et peu diversifiée, certains pays se transforment en colosses aux pieds d’argile. De l’Algérie à l’Arabie saoudite, de nombreux pays arabo-musulmans risquent de s’exposer au « mal hollandais ». Peut-on parler de « malédiction de l’or noir?

De la fumée s'échappe de l'installation pétrolière "Pump 3" dans la région d'al-Khurais dans le désert saoudien.
De la fumée s'échappe de l'installation pétrolière "Pump 3" dans la région d'al-Khurais dans le désert saoudien. Crédits : MARWAN NAAMANI - AFP

Dans les années 1960, la découverte et l’exploitation d’importants gisements de gaz ont provoqué le ralentissement économique des Pays-Bas à défaut d’enrichir le pays. L’expression du « mal hollandais », tirée de cette déconvenue économique, est aujourd’hui utilisée pour désigner des situations où l’exploitation de ressources naturelles entraîne le déclin économique. 

Un mal dû à une économie peu diversifiée

Ce paradoxe est désormais bien connu de certains pays pétroliers qui, malgré les immenses bénéfices tirés de l’exportation de l’or noir, ne parviennent pas à utiliser cette ressource pour les mettre au service d’un développement solide et diversifié.

La plupart des États qui ont échoué dans leur stratégie pétrolière ne pensaient à l’après-pétrole que lorsque le prix du baril baissait. Nassima Ouhab-Alathamneh

Alors comment comprendre ce phénomène ? Existe-t-il un piège de la dépendance au pétrole ? Comment en sortir ? De l’Algérie à l’Arabie saoudite, quels liens peut-on établir entre la rente pétrolière et la difficulté à instaurer une démocratie ? 

Une émission préparée par Mélanie Chalandon et Corentin Mançois.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores :

-  Luis Oliveros, économiste, évoque le cas du Venezuela (« Venezuela : lorsque la misère explose au pays de l’Or noir» reportage France 2 diffusé sur France 24, en mai 2018)

- Brian Fincheltub, membre de l’ONG  « Un par por un sueno »  (reportage France 2, 17 mai 2018) 

-  Algérie : micro-trottoir diffusé dans l’émission « Economia » en 2015 sur la chaine Algérienne Dzair News TV 

- Discours de Houari Boumediene du 24 février 1971 sur la nationalisation des hydrocarbures Algériens.

- « Vision 2030 », discours de Mohammed ben Salmane dans ce reportage. L’Arabie saoudite a annoncé la création du fonds d’investissement le plus richement doté au monde et l'ouverture du capital du géant national pétrolier Aramco aux investisseurs étrangers. Deux décisions destinées à diversifier une économie dépendante de l'or noir (Le Podcast journal , mai 2016) 

Extraits musicaux : 

- Africa 138 de Sherwood & Pinch (Label: On U Sound) 

- La danza del petrolero de Los Mirlos (label: Infopesa)

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Quand l'anti-système devient le système, les bouffons se muent en dictateurs...
Intervenants
  • politiste et spécialiste du Maghreb et du Moyen-Orient, directeur de recherche au CERI. Ses recherches portent sur l’Etat au Maghreb, la démocratisation, l’islamisme et la rente pétrolière.
  • juriste, spécialiste de droit public. Spécialiste de l'après-pétrole et de la transition énergétique dans le monde arabe.
  • chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......