LE DIRECT
Des plantes poussant à travers des pièces de monnaie.
Épisode 2 :

Les financiers ?

59 min
À retrouver dans l'émission

En novembre 2018, de nombreux acteurs privés comme institutionnels ont rappelé leur engagement pour la finance verte lors du Climate Finance Day. Objectif : réorganiser les flux financiers en direction des activités les plus propres. Le seul risque climatique réorientera-t-il les investissements ?

Des plantes poussant à travers des pièces de monnaie.
Des plantes poussant à travers des pièces de monnaie. Crédits : Krisanapong Detraphiphat - Getty

L’objectif du Climate Finance Day organisé à Paris en novembre dernier était double : retirer les investissements des activités les plus nocives pour le climat et la biodiversité mais surtout, réorienter massivement ces flux financiers en direction d’activités vertes. Ainsi, chacun des participants institutionnels ou privés a renouvelé ses engagements en faveur d’une finance au service de la transition énergétique. Cette finance verte permettrait de faire basculer des milliards de dollars vers des secteurs moins polluants. 

La finance verte de plus en plus audible

Preuve de sa présence grandissante dans le débat public, l’idée d’une finance qui soit durable et respectueuse de l’environnement était au cœur de l’intervention du président Emmanuel Macron lors du sommet mondial One Planet Summit, le 12 décembre dernier. Depuis de nombreuses années pourtant, il est acquis que pour espérer limiter le dérèglement climatique, il fallait investir dans la transition écologique et diriger les investissements vers une économie moins gourmande en carbone.

En ce qui concerne les émetteurs souverains, les obligations vertes donnent les moyens de financer la transition écologique. Mireille Martini

Mais peut-on compter sur le seul risque climatique pour réorienter les investissements ? Jusqu’où faut-il contraindre les acteurs économiques et financiers – banques, fonds de pension et autres assureurs ? Quels sont les outils disponibles et leur efficacité ? Comment libérer l’investissement vert ? La finance peut-elle sauver la planète ? 

Une émission préparée par Marguerite Catton et Corentin Mançois. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits sonores :

- Magdalena Andersson, ministre des Finances de la Suède (vidéo institutionelle de la Carbon Princing Leadership Coalition, non daté)

- Jacques Richier, président Allianz France, explique le positionnement de son entreprise lors du forum Smart City Grand Paris, 120 minutes pour décarbonner (La Tribune, 05 décembre 2018)

- Beth Richtman, directrice des investissements pour le fond de pension californien CalPERS, explique que les dernières années ont permis aux équipes de CalPERS de résoudre les problèmes et que désormais, les investissements dans les énergies renouvelables profitent à CalPERS et ses bénéficiaires (conférence de l’organisation « Principles for Responsible Investment, 2018) 

- Erin Brockovich, activiste américaine et militante de l’environnement mondialement connue depuis le film de Soderbergh sorti en 2000,  défend aujourd’hui les sinistrés de Paradise. Cette petite ville de Californie a été ravagée par l’incendie Camp Fire début novembre. (France Info, 24 janvier 2019) 

- Ma Jun, conseiller spécial de la banque People’s Bank of China (PBOC), parle du Financing Green Energy Project (Bloomberg, 11 décembre 2017) 

Extraits musicaux :

- Naive Response de Daniel Avery (label : Because)

- Another Green World de Aloa Input (label : Morr Music )

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Comment Poutine réécrit l'histoire de la Russie pour justifier sa politique impérialiste
Intervenants
  • chercheuse dans l’équipe financement vert de l’OCDE.
  • professeur de développement durable à Sciences Po Paris, président du Conseil scientifique de l'Institut du Développement Durable et des Relations Internationales (IDDRI).
  • économiste au CNRS et président du think tank The Bridge Tank.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......