LE DIRECT
Emmanuel Macron s'exprime pendant une téléconférence internationale en compagnie d'autres dirigeants européens au sujet de la crise libanaise, depuis le Fort de Brégançon - 9 août 2020
Épisode 4 :

Méditerranée : Paris joue les gendarmes

57 min
À retrouver dans l'émission

Autour de la démarcation de zones maritimes riches en hydrocarbures dans la Méditerranée orientale, les tensions montent entre la Turquie et la Grèce. Entre les deux, la France veut s'imposer comme gendarme.

Une image rendue publique par le service de presse du ministère de la défense turque montre le navire d'exploration pétrolière Oruç Reis (à l'arrière-plan), escorté par une frégate turque-17 sept 2019
Une image rendue publique par le service de presse du ministère de la défense turque montre le navire d'exploration pétrolière Oruç Reis (à l'arrière-plan), escorté par une frégate turque-17 sept 2019 Crédits : EPA - Maxppp

C’est un espace stratégique et regorgeant d’hydrocarbures, trop étroit pour que le seul droit de la mer puisse en réguler l’usage. Convoitée par la Turquie, qui voit dans les gisements gaziers une opportunité tant économique que géopolitique, la Méditerranée orientale est farouchement surveillée par la Grèce, qui compte la Mer Égée dans ses frontières maritimes. Cet été, le franchissement de la frontière en question par un navire turc a conduit la France à faire une démonstration de force pour le moins inhabituelle vis-à-vis d’un de ses alliés de l’OTAN en y envoyant expressément des navires de guerre.

Alors qu’une désescalade s’amorce timidement, notamment sous l’égide de l’Allemagne, de nombreuses tensions demeurent dans cette zone clé, non seulement d’un point de vue énergétique mais également géopolitique. Cette séquence s’inscrit en effet dans le cadre d’un agenda mêlant rivalités franco-turques sur le terrain libyen, crise migratoire, et accusations d’expansionnisme à l’égard du président turc Recep Tayyip Erdoğan.

Qu’est-ce que ces incidents nous disent de l’état des relations franco-turques, mais également turco-européennes ? Quelles sont les ambitions de la France dans l’espace maritime méditerranéen ?

Quels sont les nouveaux enjeux qui y sont rattachés - et en particulier ceux liés à l’exploitation des ressources gazières en eaux profondes ? Faut-il craindre l’escalade dans un espace méditerranéen qui se militarise de plus en plus ?

Ce n’est pas extraordinaire qu’il y ait une présence militaire renforcée en Méditerranée orientale. J’ai vu cela comme la formation d’un orage parfait, d’une tempête géopolitique qui s’appuie sur un substrat de contentieux entre la France et la Turquie qui ne date pas d’hier, et une zone qui est devenue, en quelques mois, un maelström géopolitique où se confondent tous les grands enjeux d’aujourd’hui. Bruno Tertrais

Du côté turc, le discours nationaliste se conjugue de plus en plus avec une méthode et une pratique expansionniste. Il y a l’exemple du cadre maritime, mais, et on a tendance à l’oublier un peu, la stratégie turque au nord de la Syrie est une transgression du droit international et une remise en cause de la frontière comme élément fondamental des rapports internationaux. Béligh Nabli

La Turquie – et cela ne date pas d’Erdoğan - veut à la fois être le maître de l’eau et le maître du gaz. Bruno Tertrais

L’isolement de la France est intéressant car il fait écho à l’échec de l’Union pour la Méditerranée, qui consistait justement à créer une nouvelle entité réunissant les pays méditerranéens dans la perspective d’un rapprochement sur les plans diplomatique et politique. Cette initiative a finalement échoué pour une raison fondamentale : les partenaires européens ont considéré que la France avait pris une décision de manière unilatérale. Béligh Nabli

La ré-islamisation des églises-musées est quelque chose qui était demandé par les groupes islamistes les plus actifs depuis une quinzaine d'années, et Erdoğan leur répondait toujours qu'il le ferait au bon moment. Ce moment est arrivé car effectivement, sur un plan intérieur, cela va lui ramener des électeurs et qu'il en a beaucoup besoin, et en même temps cet homme est lui-même diplômé des écoles religieuses - c'est un homme profondément religieux. Joëlle Dalègre

Extraits sonores

- Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu indique qu'Ankara ira étendre ses recherches gazières en Méditerranée orientale (Euronews, 17 août 2020)

- Extrait de la déclaration de Nikos Dendias, le ministre grec des Affaires étrangères, au sujet des recherches gazières turques sur la partie occidentale du plateau continental méditerranéen (Euronews, 11 août 2020)

- Extrait de la conférence de presse d’Emmanuel Macron au fort de Brégançon, le 20 août dernier, dans lequel il évoque la situation en Méditerranée orientale (Le Figaro, 20 août 2020)

- Richard Tripault, présentateur du journal télévisé Soir 3, qualifie les relations entre la Grèce et la Turquie « d'extrêmement tendues ». En cause, la crise déclenchée par l'annonce d'Ankara qu'un de ses navires, le Sismik 1, « devait entamer des recherches pétrolières dans les eaux internationales de la mer Egée » (Archive INA, FR3, reportage de Francine Raymond, 27 mars 1987)

Extraits musicaux

- « Turquoise » de M. A. Beat ! (Label : Black Milk Music)

- « Bağrımızda Taş » de Gaye Su Akyol (Label : Glitterbeat)

Intervenants
  • Politologue spécialiste de l'analyse géopolitique et stratégique, et directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique.
  • Maître de conférences HDR en droit public et cofondateur de Chronik
  • Maître de conférences à l’INALCO.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......