LE DIRECT
Des talibans célèbrent l'accord de paix signé avec les Etats-Unis, le 02 mars 2020
Épisode :

Afghanistan, la paix en ligne de mire?

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour d'Iran avec Allan Kaval. Puis nous nous pencherons sur les enjeux de l'accord qui doit être signé entre les talibans et les Etats Unis ce samedi à Doha. Quels sont les défis qui attendent les Etats-Unis et le gouvernement afghan par la suite ? La paix en Afghanistan est-elle possible ?

Des talibans célèbrent l'accord de paix signé avec les Etats-Unis, le 02 mars 2020
Des talibans célèbrent l'accord de paix signé avec les Etats-Unis, le 02 mars 2020 Crédits : NOORULLAH SHIRZADA - AFP

Retour d'Iran

Vendredi dernier, le 21 février, se tenaient les élections législatives en Iran. Un scrutin très peu suivi, avec seulement 42,57% de participation, dont les conservateurs sont sortis gagnants. 

La défiance des citoyens envers leur gouvernement s’est intensifiée ces derniers mois. Au mois de novembre, des manifestations contre la hausse du prix du carburant étaient durement réprimées, avec un bilan de centaines de morts. Puis, le crash d’un avion civil, visé par l’armée iranienne tuant ses propres citoyens accentua encore la colère. 

En plus de cela, l'Iran est très touché par le Coronavirus, même si nous n'avons pas encore une idée de l'ampleur de la crise.

Allan Kaval était en Iran avant les élections, il a pu recueillir l’abattement d’une population qui se sent dépossédée du pouvoir.   

Un homme se protège avec un masque à Qom en Iran.
Un homme se protège avec un masque à Qom en Iran. Crédits : AFP

Les mesures prises ont été trop tardives, il y a des problèmes pour repérer les cas, organiser les hôpitaux, ce retard a eu des conséquences sanitaires importantes. Allan Kaval

La fermeture des frontières bloque les exportations non sujettes aux sanctions ce qui représente un coup de massue pour l'économie iranienne. Allan Kaval

L'absence de désir d'aller voter est liée à la certitude au sein de la population que le vote ne changera rien à la situation. Allan Kaval

Contrairement à il y a quatre ans, c'est le système même de la République islamique qui est mis en cause aujourd'hui. Allan Kaval

Les articles d'Allan Kaval sur l'Iran sont à retrouver sur le site du Monde.

Afghanistan, la paix en ligne de mire? 

Dimanche dernier, le président américain a annoncé qu’il signerait personnellement un accord avec les talibans dans le cas où la trêve partielle serait respectée.

Car, en effet, depuis quelques jours les armes ont commencé à se taire en Afghanistan, ouvrant la porte à un texte qui pourrait être signé demain à Doha. La signature de cet accord entraînerait un retrait progressif des quelques 13.000 militaires américains toujours déployés, plus de 18 ans après l’invasion engagée en représailles des attentats du 11 septembre 2001.

Au sujet de cette trêve et de l’accord Donald Trump a déclaré cette semaine :

« Si ça marche pendant le reste de la semaine, je mettrais bien mon nom dessus. Il est temps de rentrer à la maison. Et eux, ils veulent arrêter ».

Alors, la paix est-elle sur le point d’advenir en Afghanistan, ou sommes-nous encore très loin du compte ? A quoi ressemble l’accord en discussion entre les talibans et les américains ? Quelles sont les concessions que les deux parties sont prêtes à faire ? Et comment pourrait s’organiser le dialogue et le partage du pouvoir dans le camp afghan miné par les divisions ?

Enfin quel jeu jouent les autres grandes puissances de la région qui comptent dans ce conflit : le Pakistan, la Chine, l’Iran mais également la Russie ?

C'est une avancée historique, et en même temps cela ne change pas grand chose, il y a un réel risque de paix brocardée. Marc Semo

D'ailleurs nous ne pouvons pas parler de trêve mais de réduction de la violence. Olivier Guillard 

Les talibans s'engagent à ne plus avoir comme mentor Al-Qaeda, c'est un marché de dupes, Al-Qaeda n'est plus une menace en Afghanistan. Jean Pierre Perrin

Pour une fois le Pakistan a joué un rôle déterminant voir conciliant, mais le jeu pakistanais est toujours ambivalent. Jean Pierre Perrin

Le dessin de la semaine 

Dessin réalisé par John Darkow le 12 décembre 2019. Il a été publié sur la plateforme en ligne Cagle cartoon et dans le journal Columbia Missourian
Dessin réalisé par John Darkow le 12 décembre 2019. Il a été publié sur la plateforme en ligne Cagle cartoon et dans le journal Columbia Missourian

Une émission préparée par Hélaine Lefrançois et Bertille Bourdon. 

Extrait sonore

- Donald Trump :  conférence  de presse à New Delhi le 25 février 2020 , au sujet du retrait possible d’Afghanistan des troupes Américaines.

Extraits musicaux 

- Sasy (Sasan Yafte) chanteur rappeur, très populaire auprès des jeunes en Iran : le titre « Gentleman »

- la chanteuse Farida  Mahwash : Gar Konad Saheb E Man ( 2003 ), extrait de la  compilation « Rough Guide » to Afghanistan

Intervenants
  • Ex-reporter de guerre au journal Libération et auteur d'un ouvrage intitulé "Menaces sur la mémoire de l'humanité".
  • Chercheur au CERIAS, le Centre d'études et de recherche sur l'Inde, l'Asie du Sud et sa diaspora de l’Université du Québec à Montréal, directeur de l’information du cabinet de conseil Crisis24
  • Journaliste au Monde, spécialiste du Moyen-Orient
  • correspondant diplomatique du Monde
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......