LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
28 juin 2011, Iran - des religieux iraniens contemplent un missile balistique de l'armée iranienne, mission Great Prophet-6
Épisode 82 :

Iran : offensive sur l'armement ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour d'un reportage en Arménie, où les populations clament jouer la survie de leur nation dans le conflit qui prend aujourd'hui place dans le Haut-Karabakh. Puis un débat autour du développement des capacités nucléaires en Iran, à l'heure où l’embargo des Nations unies sur ses armes est levé.

28 juin 2011, Iran - des religieux iraniens contemplent un missile balistique de l'armée iranienne, mission Great Prophet-6
28 juin 2011, Iran - des religieux iraniens contemplent un missile balistique de l'armée iranienne, mission Great Prophet-6 Crédits : STRNGER/EFE/Newscom - Maxppp

Première partie - retour d'Arménie 

Il y a à peine un mois, le 27 septembre 2020, le conflit dans le Haut-Karabakh, province de l’Azerbaïdjan peuplée en majorité d’Arméniens, a été ravivé par les bombardements azerbaïdjanais sur la ville de Stepanakert. Depuis les années 90, la province lutte pour son indépendance ou son rattachement à l’Arménie, ce qui a mené à plusieurs périodes de combats, en 1994 ou plus récemment en 2016. 

Depuis le réveil de ce conflit « gelé », on compte près de 620 morts, mais les chiffres sont difficiles à établir - ils sont aussi une arme utilisée par les deux belligérants. En Arménie, les populations clament jouer la survie de leur nation dans cette guerre, considérée comme « la dernière bataille », selon le président de la région indépendantiste.

Avec Veronika Dorman, journaliste à Libération, envoyée spéciale à Erevan.

Pour aller plus loin : Arménie : «C’est un sacrifice indispensable pour l’avenir de notre peuple» et 'Au Haut-Karabakh, Stepanakert dans l'angoisse des frappes qui s'intensifient', par Veronika Dorman, publiés sur Libération début octobre.

19 octobre 2020 - Un soldat arménien fait du sport à Stepanakert, Haut-Karabakh
19 octobre 2020 - Un soldat arménien fait du sport à Stepanakert, Haut-Karabakh Crédits : Pablo González/EFE/Newscom - Maxppp

Seconde partie - table ronde d'actualité internationale 

Iran : offensive sur l'armement ?

Le week-end dernier, l’Iran a fait savoir que l’interdiction visant le commerce d’armes et d’équipements militaires à destination de Téhéran avait désormais expiré, au terme de l'accord international sur le nucléaire iranien et la résolution 2231 du Conseil de sécurité de l'ONU, les Etats-Unis ayant échoué à prolonger l’embargo malgré leur tentative au sein du Conseil de sécurité.

De leur côté, la Russie et la Chine ont fait savoir qu’ils ambitionnaient de développer leur coopération militaire avec la République islamique.

Alors, faut-il se préparer à un réarmement de l’Iran ? Comment pourraient réagir les Etats-Unis, en pleine campagne présidentielle ? D’ailleurs, quelles évolutions peut-on attendre du côté de Washington en cas de victoire du candidat démocrate ?

Et qu’en est-il concernant le nucléaire ? Va-t-on vers une reprise d'un programme officiellement abandonné par Téhéran - ou, au contraire, pourrions-nous imaginer la mise en place d’un nouvel accord pour l’éviter ?

Une discussion en compagnie de Thierry Coville, chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Iran, et Benjamin Hautecouverture, maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique.

Le dessin de la semaine

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Référence sonore

  • Mike Pompeo, faisant preuve de fermeté, fin septembre 2020, à propos de la reprise possible des activités nucléaires iraniennes (CNBC, 21 septembre 2020)

Références musicales

  • « Karabagh » du collectif 'Femmes et Hommes' qui a collecté des chants de cette région côté arménien (Label : Silex)
  • « Bidâd (dans le Dastagh Homâyun) » interprété par le chanteur iranien Mohammad Reza Shadjarian, décédé le 8 octobre 2020 à l’âge de 80 ans. La mort de l'artiste, dont les relations avec les autorités étaient tendues, a provoqué tristesse et émotion dans son pays
Chroniques
11H53
2 min
Le Tour du monde des idées
Le tour du monde des idées du vendredi 23 octobre 2020

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......