LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
21 août 2020, Idlib, Syrie - Sept ans après les attaques du régime Assad, un manifestant tient une pancarte indiquant "nous n'oublierons pas les crimes commis au cours de l'été 2013 à Ghouta et Damas"

Procès des crimes syriens devant les tribunaux allemands : la fin de l’impunité ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Retour sur deux mois de chaos, de manifestations et d'incertitude politique au Liban, à la suite de l'explosion meurtrière du port de Beyrouth. Puis un point sur le long chemin qui conduira peut-être à la condamnation juridique du régime Assad pour des crimes commis contre ses propres citoyens.

21 août 2020, Idlib, Syrie - Sept ans après les attaques du régime Assad, un manifestant tient une pancarte indiquant "nous n'oublierons pas les crimes commis au cours de l'été 2013 à Ghouta et Damas"
21 août 2020, Idlib, Syrie - Sept ans après les attaques du régime Assad, un manifestant tient une pancarte indiquant "nous n'oublierons pas les crimes commis au cours de l'été 2013 à Ghouta et Damas" Crédits : Anadolu Agency - Getty

Première partie - retour du Liban

Depuis le 4 août dernier et la double explosion qui a ravagé le port de Beyrouth, acculant un peu plus une population déjà très durement touchée par la crise économique, à laquelle s’était ajoutée la crise sanitaire, le Liban connaît une situation politique très instable. Le gouvernement a été poussé à la démission peu après l’explosion. Moustapha Adib, nommé à ce moment premier ministre, ne fait pas long feu et jette l’éponge le 26 septembre, s’avouant incapable de former un gouvernement qui puisse répondre aux aspirations de réformes du peuple. Peuple qui manifeste depuis un an maintenant contre la corruption et la mauvaise gestion de l’État.

Deux mois après la double explosion du port, quelle issue pour les citoyens face à leurs représentants politiques ?

Avec Laure Stephan, journaliste à Beyrouth, notamment pour pour Le Monde et RFI. Retrouvez ici son dernier article paru dans Le Monde, au sujet de ces Libanais qui s'exilent par la mer au péril de leur vie.

Seconde partie - table ronde d'actualité internationale 

Procès des crimes syriens devant les tribunaux allemands : la fin de l’impunité ?

Cette semaine, trois ONG – Open Society Justice Initiative (OSJI), Syrian Archive et le Centre syrien des médias et de la liberté d’expression – ont déposé plainte pour crimes contre l’humanité devant le parquet fédéral de Karlsruhe, en Allemagne. Des accusations qui portent principalement sur deux attaques au gaz, remontant à août 2013 et avril 2017, et imputées au régime de Bachar Al-Assad.

« Le temps est venu pour les procureurs européens compétents d’enquêter conjointement sur le programme d’armes chimiques de la Syrie et d’émettre des mandats d’arrêt contre les responsables syriens » ont déclaré ces organisations dans un communiqué commun.

Que peut-on attendre de cette démarche juridique ? Signe-t-elle le début de la fin de l’impunité pour les responsables des crimes commis en Syrie ? Et d’ailleurs, où en sont les procès qui ont commencé à s’ouvrir dans plusieurs pays d’Europe, et notamment le procès ouvert à Coblence mettant en cause Anwar Raslan, un ancien tortionnaire réfugié en Allemagne en 2014 avant d’être arrêté et contraint de répondre de ses crimes devant la justice allemande ?

Et dans un tel contexte - où les juridictions nationales ont pris le relais dans cette initiative - à quoi sert encore la justice internationale ?

Avec Françoise Bouchet-Saulnier, directrice juridique de Médecins sans frontières, et Garance Le Caisne, journaliste indépendante.

24 novembre 2018, Alep, Syrie - Une femme est reçue dans un hôpital à la suite d'une attaque dans le nord de la ville.
24 novembre 2018, Alep, Syrie - Une femme est reçue dans un hôpital à la suite d'une attaque dans le nord de la ville. Crédits : George OURFALIAN / AFP - AFP

Le dessin de la semaine

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Référence sonore

En avril 2017, Bachar el-Assad dément toute implication du régime dans le bombardement chimique présumé du village de Khan Cheikhoune (AFP, 13 avril 2017)

Références musicales

  • « Beirut » de Yasmine Hamdan (Label : Kwaidan records)
  • « Cobain » du rappeur syrien Besh (autoproduit)
Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
Le tour du monde des idées du vendredi 09 octobre 2020

Bibliographie

Libanais

LibanaisLaure Stephanateliers Henry Dougier, 2020

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......