LE DIRECT
Exercice de tir réel d'un système de missiles sud-coréen simulant un attaque visant un site nucléaire nord coréen en réponse à la détonation provocante de Pyongyang le 4 septembre 2017
Épisode 2 :

Prolifération nucléaire : les digues se fissurent

58 min
À retrouver dans l'émission

Relance russe, provocations américaines et nord coréennes, incertitudes iraniennes : le nouveau contexte mondial semble avoir rompu avec l'équilibre nucléaire dont on avait oublié la fragilité. Dans un climat de fortes tensions entre puissances, peut-on parler d'une nouvelle course aux armements ?

Exercice de tir réel d'un système de missiles sud-coréen simulant un attaque visant un site nucléaire nord coréen en réponse à la détonation provocante de Pyongyang le 4 septembre 2017
Exercice de tir réel d'un système de missiles sud-coréen simulant un attaque visant un site nucléaire nord coréen en réponse à la détonation provocante de Pyongyang le 4 septembre 2017 Crédits : SOUTH KOREAN DEFENCE MINISTRY / AFP - AFP

Le 20 octobre dernier, le Président des Etats-Unis, Donald Trump, annonçait son intention de se retirer d'un accord sur les armes nucléaires conclu il y a 31 ans avec la Russie.

Un traité qui a permis de mettre fin à la crise des euromissiles

Adopté en pleine Guerre Froide, par Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, ce traité interdisait aux deux puissances de tester, produire et déployer des missiles sol-sol, balistiques et de croisière de portée allant de 500 à 5000 km. Le traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire – ou FNI – avait permis ni plus ni moins à l’époque de mettre fin à la crise des euromissiles et d’amorcer la désescalade entre les EU et l’URSS.

"La menace permanente d'un possible usage du nucléaire crée une insécurité permanente" - Jean-Marie Collin

Raison invoquée pour ce retrait : la Russie ne respecterait plus l’accord depuis des années. Les américains se plaignent notamment du déploiement par Moscou d'un système de missiles dont la portée, selon Washington, dépasserait les 500 kilomètres, en violation du traité. Les Etats-Unis annoncent également qu’ils vont bientôt se mettre eux aussi à "développer ces armes". C’est donc un coup sévère porté au système de contrôle des armements nucléaires.

Un nouveau contexte mondial semble avoir rompu cet équilibre de la terreur dont on avait oublié la fragilité

Trois générations après la mise au point de la bombe H, après Hiroshima et Nagasaki, force est de constater que les armes nucléaires prolifèrent aux quatre coins du globe. Au moment où l’on s’apprête à célébrer le 100e anniversaire de l’armistice de la première Guerre Mondiale, comment ne pas être frappé par cette relance de la course aux armements ? L’équilibre entre puissances nucléaires est-il rompu ? La doctrine de la dissuasion est-elle encore opérante ?  Quels rapports les démocraties entretiennent-elles avec l’arme nucléaire ?

Une émission préparée par Maïlys André et Léa Sabourin.

Pour aller plus loin : 

- Repenser les choix nucléaires, un manifeste : www.sciencespo.fr/nk

- Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires (ICAN) : http://fr\.icanw\.org/

- Forum de Paris sur la Paix du 11 au 13 novembre et où sera présent l'ICAN : https://parispeaceforum\.org/fr/

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Extraits musicaux : 

- «  Nuclear war » par Yo La Tengo  (Label : Matador)

Extraits sonores : 

- Trump accuse la Russie de violer l’accord du FNI de 1987 (Euronews, 23 octobre 2018) 

- Réaction de Poutine lors d’une conférence de presse à Moscou le même jour (Sputniknews, 23 octobre 2018) 

- Michel Temer, alors président de la République du Brésil, s’engageait à signer le Traité d’Interdiction des Armes Nucléaires (RFI, 20 septembre 2017) 

- Le 11 mai 1998 l’Inde se félicitait de la réussite de trois essais nucléaires souterrains. Le 28 mai de la même année, le Pakistan lui répondait, par la voix de son Premier ministre Nawaz Sharif (AP, 11 mai 1998, 28 mai 1998) 

Chroniques

11H53
5 min

Le Tour du monde des idées

Déclin de l'Occident (suite)
Intervenants
  • expert et porte-parole de ICAN France (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires).
  • maître de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique.
  • Maître de conférence à l’Institut Français de Géopolitique de l’Université de Paris 8
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......