LE DIRECT

5 printemps après (3/4) : Monarchies du golfe, le printemps étouffé

49 min
À retrouver dans l'émission

**** « La mise à mort de la raison, de la modération et du dialogue » : c’est ainsi que la Conseil suprême islamique chiite du Liban a qualifié l’exécution par l’Arabie Saoudite le 2 janvier dernier du Cheikh Nimr Baqer Al Nimr, mis à mort avec 46 autres opposants au régime saoudien. Le plus grand royaume du Golfe, qui se veut l’Etat sunnite de référence dans le monde, vient donc d’exécuter un des principaux acteurs de son printemps arabe en 2011.

L’opposition de Cheikh Nimr Al Baqer Al Nimr au régime de la famille Saoud avait commencé dès 2009 mais elle avait pris de l’ampleur dans la suite des printemps arabes, notamment avec l’intervention de l’armée saoudienne à Bahreïn, état également confronté à l’époque à une importante contestation chiite. C’est aussi en Arabie Saoudite que s'est réfugié le président tunisien Ben Ali chassé du pouvoir le 11 janvier, tout comme le président du Yémen Abdallah Saleh destitué en 2012. Comment expliquer ce mouvement contre-révolutionnaire, qui se caractérise par une répression des manifestations, des arrestations, des emprisonnements et des exécutions ? Quelles réformes politiques peut-on espérer dans les monarchies du Golfe, dans un contexte où les tensions entre chiites et sunnites se sont encore davantage exacerbées ?
<source type="image/webp" srcset="/img/_default.png"data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2016/01/bca2e5f4-b9d9-11e5-a58b-005056a87c89/838_rtr2jodx.webp"class="dejavu"><img src="/img/_default.png" alt="Manifestations dans la ville de Qatir en Arabie Saoudite pour la libération de contestataires, 9 mars 2011." class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2016/01/bca2e5f4-b9d9-11e5-a58b-005056a87c89/838_rtr2jodx.jpg" width="838" height="566"/>
Manifestations dans la ville de Qatir en Arabie Saoudite pour la libération de contestataires, 9 mars 2011. Crédits : Stringer

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

Une émission préparée par Xavier Martinet.

Lundi : Tunisie : exemplaire mais fragile démocratie

Mardi : Les armées, arbitres des révolutions

Mercredi : Monarchies du golfe : le Printemps étouffé

Jeudi : Jeunesses arabes : les illusions perdues

Intervenants
  • Politologue spécialiste de la péninsule arabique. Chargé de recherche au CNRS, au CERI et au centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (CEFAS), auteur notamment de Le Yémen, de l’Arabie heureuse à la guerre (Fayard)
  • Maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon, chercheur au laboratoire Triangle (CNRS, ENS), directeur adjoint de l'Institut d'études de l'islam et des sociétés du monde musulman (EHESS/CNRS)
  • Politologue, spécialiste de Bahreïn et du Koweït, en poste à l'IFPO de Jérusalem
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......