LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Actualité internationale - Après le tragique bilan de l'effondrement d'une usine à Dacca, qu'est-ce qui agite le Bangladesh?

51 min
À retrouver dans l'émission

Table ronde en partenariat avec Libération. Après le tragique bilan de l'effondrement d'une usine à Dacca, qu'est-ce qui agite le Bangladesh?

Alain Guillemoles, Jérémie Codron et Roméo Langlois
Alain Guillemoles, Jérémie Codron et Roméo Langlois Crédits : Radio France

L’effondrement, le 24 avril dernier, d’un immeuble abritant des ateliers de confection de la banlieue de Dacca, au Bangladesh, a fait, selon les derniers bilans, 1127 morts. Si ce drame a remis sur le devant de la scène un autre drame, celui de la sous-traitance, il nous invite à se pencher sur les remous sociopolitiques que le pays traverse.

Des remous sociaux d’abord. Les revendications des travailleurs se font de plus en plus fortes, même si les grèves sont soumises à des restrictions très pesantes et qu’il est très difficile pour les ouvriers de se constituer en syndicat (dont beaucoup sont directement affiliés aux partis politiques dominants). Comment le gouvernement répond-il à l’urgence sociale? Comment navigue-t-il entre une population qui revendique ses droits et les grands industriels qui ont investi dans le secteur textile (pesant pour près de 80% des exportations) et sur lequel les autorités misent pour développer l’économie du pays?

Des remous politiques ensuite. Ces dernières semaines, des groupes islamistes (notamment Hefajat-e-Islam) organisent des manifestations qui finissent régulièrement en affrontements avec la police et dont l’objet est de déstabiliser un pouvoir en place qui a bien du mal à contenir leurs revendications. Il y a quelques jours, ce sont des dizaines de milliers d'islamistes qui sont descendus dans les rues pour réclamer une loi anti-blasphème refusée par la Premier Ministre Sheikh Hasina (bilan : au moins 32 morts et des centaines de blessés). Ces groupes sont-ils le symptôme d’un état en perdition ou un « simple instrument politique »? La relative stabilité affichée par le pays ces dernières années est-elle menacée par les crises sociales et politiques?

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......