LE DIRECT

Après l'attentat (1/4) Le pari de la réintégration

50 min
À retrouver dans l'émission

A l'occasion de la journée spéciale "2 mois après les attentats, 3 ans après l'affaire Merah : Où en est la République ?" organisée par France Culture le mercredi 11 mars, CulturesMonde vous propose une semaine dédiée à l'après-attentat ...

Après l'attentat : le pari de la réintégration
Lundi : Le pari de la réintégration

Mardi : Moscou, Pékin, Riyad : la ligne dure

Mercredi : De l'Espagne à l'Aghanistan : l'espoir d'une solution politique

Jeudi : Au bord du traumatisme : quand l'art se souvient

Deux mois tout juste après les événements de Charlie Hebdo et de l’hypercasher de la porte de Vincennes, nous allons nous poser la question de l'après-attentat cette semaine dans Cultures Monde.

Après l'attaque, après le choc, quelles réponses les Etats apportent-ils ici et là, quelle réaction en Chine, en Espagne, en Russie et ailleurs ?

Entre la réponse répressive, sécuritaire… et les mesures consistant à tenter de comprendre les origines du mal, les mécanismes de la fabrique de l'ennemi intérieur pour mieux le combattre.

Dans les différents pays confronté au terrorisme, est-ce la négociation ou l'éradication pure et simple des terroristes qui est privilégiée ?

La voie politique peut-elle être une solution ? Et comment mettre en mots le drame une fois passée l'émotion ? Le cinéma, la littérature, l'art en général peut-il permettre une thérapie collective ? Voilà les questions auxquelles on essayera de trouver des réponses tout au long de cette semaine…

Dans un premier temps, on va se tourner du côté de l'Europe où un certain nombre de pays, le Danemark en tête, ont enclenché des dispositifs pour tenter de comprendre les phénomènes de radicalisation dans le but de les empêcher, mais aussi de réintégrer la menace au sein de la société.

L’objectif est donc double : prévenir la menace mais aussi essayer de réinsérer ces individus égarés dans l'extrémisme politique ou religieux…

Après la tuerie d'Utoya en Norvège ou les attentats de Londres en 2005, les sociétés s'interrogent, mobilisent leurs experts, cherchent à comprendre ce phénomène du « home grown terrorism », le « terrorisme maison »…

Qu’est ce que la radicalisation d’un Merah, d’un Anders Behring Breivik, ou encore d’un Mehdi Nemmouche nous dit de nos sociétés, de leurs fractures ? Y'a-t-il une ressemblance entre la radicalisation d’extrême-droite et la radicalisation islamique, voire le terrorisme écologique ou l’idéologie pro-life ou contre l’homosexualité, qui a fait des morts aux Etats-Unis ?

Qui se radicalise, comment, pour quelle raison ? Comment prévenir ce phénomène dans les écoles, les mosquées ou les prisons ?

Nous partirons du côté de la Norvège avec Jacob Ravndal, spécialiste de l’extrême-droite au Norwegian Defence Reseach Establishment à Oslo, qui nous parlera des circonstances de l'émergence du monstre Breivik.

Enfin, nous retrouverons Eduardo Valenzuela, secrétaire général d’ADC, l’Association Dialogues Citoyens, missionnée par le ministère de la justice pour expérimenter un travail de déradicalisation dans deux prisons françaises…

Avec nous pour en parler, Ouisa Kies, sociologue au laboratoire Cadis à l'Ehess, qui a beaucoup travaillé sur le processus de radicalisation en prison.

Main dans la main
Main dans la main Crédits : Elizabeth Ann Colette

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny

Intervenants
  • sociologue, directrice du cabinet de conseil Sociologiks
  • Secrétaire général de l'Association Dialogues Citoyens (ADC) et sociologue
  • Chercheur, spécialiste de l'extrême-droite norvégienne
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......