LE DIRECT

CES REVOLUTIONS QUI NE PRENNENT PAS - 2/4 - Afrique des dictateurs: la révolte est-elle possible?

50 min
À retrouver dans l'émission

Après les révolutions tunisienne, égyptienne et libyenne, on pensait que le printemps arabe franchirait le désert et qu’il ferait tomber les plus anciens dictateurs africains : Paul Biya , Président du Cameroun depuis presque 30 ans (6ème mandat!) ; Yoweri Museweni , réélu le 18 février 2011, à la tête de l'Ouganda depuis 1986 ; Robert Mugabé au Zimbabwe, Premier Ministre en 1980 puis régulièrement élu Président depuis ; ou encore Joseph Kabila qui a pris la succession de son père, Laurent Désirée Kabila, en 2001 devenant le chef de la République démocratique du Congo.

Tous ont pourtant résisté au vent de liberté qui a touché l’Afrique du Nord.

On parle de cette Afrique subsaharienne qui ne parvient pas à se défaire de ses régimes aux longévités record;

Alors pourquoi les révolutions d’arabes ne se sont pas étendues au-delà des frontières du désert ?

Comment expliquer que l’Afrique subsaharienne n’ait pas vu tomber ses dictateurs – alors même que la corruption et les inégalités y sont pourtant très fortes ? Quel est l’état des contestations sociales aujourd’hui ? Des révolutions sont-elles raisonnablement à attendre ?

- Cédric Kal o nji, journaliste à Jeune Afrique

- Daniel Compagnon , professeur en sciences politiques à l’Université de Bordeaux, auteur d’un ouvrage sur le Zimbabwe, The Predictible tragedy , publié en 2011 aux Presses de l’université de Pennsylvanie

  • Jean-Bruno Tagne , journaliste au quotidien camerounais Le jour
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......