LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

CulturesMonde en orbite (2/4) - Vers Mars et au-delà !

51 min
À retrouver dans l'émission

« Curiosity » (du nom du robot Rover de près d’un tonne) largué en aout 2012 dans le cratère Gale sans encombre pour la plus grande joie des équipes scientifiques ayant travaillé sur le projet. Depuis le début de l’exploration spatiale, l’homme n’a de cesse de repousser les limites du possible. Après la Lune, c’est aujourd’hui Mars qui a toute l’attention de la NASA ou de l’ASE (Agence spatiale européenne). Depuis août 2012, le robot Curiosity est engagé dans la mission la plus poussée jamais réalisée pour améliorer notre connaissance de la planète rouge. Prochaine étape, le vol habité? Peut-être... C’est, en tout cas, l’objectif affiché par la Nasa. Charles Boden, son patron, l'a affirmé en ouverture d'une conférence consacrée à la conquête de Mars: "Un vol habité vers Mars est aujourd'hui l'ultime destination de l'humanité dans notre système solaire et constitue la priorité de la Nasa", ajoutant que l'ensemble du programme d'exploration spatial américain allait être "aligné pour soutenir cet objectif". Pour ce faire, les moyens devraient être au rendez-vous puisque malgré les restrictions budgétaires, Barack Obama a récemment proposé au Congrès une enveloppe de 17,7 milliards de dollars pour la Nasa en 2014, une baisse par rapport aux années précédentes, c’est vrai, mais de quoi réaliser cet objectif.

D’autres aspects de l’exploration spatiale nous intéresseront aussi aujourd’hui: celle permise par les télescopes spatiaux et les sondes d’exploration. Après Hubble (toujours en service) et Herschel (dont la mission s’est achevée en avril 2013), le projet de JWST (James Webb Space Telescope ) devrait nous permettre de voir encore plus loin dans l’espace à partir de 2015. Sans parler des sondes spatiales, envoyées aux confins de notre système solaire, voire de notre galaxie. En ce moment même, la sonde/télescope Kepler (depuis 2005) cartographie notre galaxie de manière systématique.

Ce tableau serait incomplet si l’on ne s’intéressait pas aux acteurs de cette exploration. NASA, ESA.

Existe-t-il une méthode « américaine » ou « européenne » d’exploration de l’espace?

Existe-t-il des différences quant aux choix exploratoires des puissances?

Les ambitions, les programmes, sont-ils radicalement différents? Qu’en est-il des projets de collaboration dans le domaine de l’exploration spatiale?

Intervenants
  • éographe et photographe, pour son projet The Last Pictures, une sélection de photographies gravées sur un CD envoyé dans l’espace à bord d’un satellite de télécommunications.
  • astrophysicien, chercheur au CEA, laboratoire AIM, chercheur associé à l’université de Nantes, coordinateur du projet Explornova (un projet d’épistémologie des sciences spatiales).
  • directeur général par intérim de l'Agence spatiale canadienne.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......