LE DIRECT

CulturesMonde à l'heure sud-africaine (2/4) - Avoir 20 ans à Soweto

59 min
À retrouver dans l'émission

Dimanche dernier, toute l’Afrique du Sud commémorait le Youth Day (la fête de la jeunesse).

Cette date est une référence aux émeutes de Soweto de 1976 , un soulèvement parti de ce Township au Sud Ouest de johannesburg et qui embrasa l’ensemble du pays.

Et même s’il y eut beaucoup d’autres mouvements de contestations avant, le 16 juin 1976 constitue un point de rupture qui conduisit inéxorablement la Nation arc-en-ciel sur le chemin de la liberté et la fin de l’apartheid.

Au premier plan, le bidonville de Kliptown. Au loin, les baraquements 'en dur" construits à partir des années 50 à Soweto.
Au premier plan, le bidonville de Kliptown. Au loin, les baraquements 'en dur" construits à partir des années 50 à Soweto. Crédits : Jean-Christophe Francis - Radio France

Rappel des faits :

Le 30 avril 1976, une poignée d’étudiants de Soweto entament une grève, refusent de se rendre en classe. Le mouvement contamine alors d’autres écoles.

Tsietsi Mashinini est un étudiant de Morris Isaacson High School, il réunit alors des camarades et décide d’organiser une marche pacifique le 16 juin.

Entre 10.000 et 20.000 jeunes étudiants sont présents, le cortège doit rejoindre l’Orlando Stadium. Mais voilà, la police fait barrage, lâche les chiens et tire sur la foule.

Le premier à tomber sera Hector Pieterson (13 ans, tué d’une balle dans le dos). Le photographe Sam Nzima saisit cet instant où le jeune adolescent est porté dans les bras d’un de ses amis, en larme, le conduisant à l’hôpital aux côtés de sa sœur… ce cliché reste, aujourd’hui, un symbole de ces dramatiques événements…

Que reste-t-il du souvenir de ces émeutes de Soweto qui jouèrent un rôle décisif dans l’opposition contre le régime d’apartheid ?

Que représentent-elles, aujourd’hui, pour les jeunes sud-africains ?

On essaiera de comprendre aussi à quoi ressemble cette jeunesse sud-africaine aujourd’hui .

Quels sont ses rêves, ses aspiration ?

De quoi se nourrit la culture des jeunes sud africains d’aujourd’hui ?

« Avoir 20 ans à Soweto »,c’est notre sujet ce matin :

Pour en parler , une table ronde sur la jeunesse sud-africaine, avec:

  • Georges Lory , directeur de l'Alliance Française;

  • Refiloe Joka , ancienne activiste.

  • Pierre Aycard , documentariste;

  • Sarah Nuttall , sociologue, chercheuse à l'Institut de recherches économiques et sociales de l'université WITS.

Intervenants
  • ancienne activiste, elle a participé aux soulèvements de 1976 dans le cap-oriental.
  • documentariste
  • sociologue, chercheuse à l'Institut de recherches économiques et sociales de l'université WITS
  • conseiller culturel à l’ambassade de France à Pretoria de 1990 à 1994.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......