LE DIRECT

Dans l’ombre des podiums (3/4) - Des économies de champions : Les limites d’un modèle

50 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine dans Culturesmonde nous nous intéressons aux « dessous » des grandes compétitions sportives mondiales… Que se passe-t-il dans l’ombre des podiums ? Instrument de stratégie d’influence, remodelage du tissu urbain, retombées économiques ou encore big data, à l'assaut des stades… c’est l’envers du décor du sport qui va nous occuper jusqu’à Jeudi. Ce matin: Des budgets exorbitants des clubs jusqu'à la lutte acharnée pour l'obtention des droits télévisés, l'heure est aujourd'hui au véritable foot-business.

Cérémonie de l'Indian Super League, ligue de football professionnelle indienne crée en 2013.
Cérémonie de l'Indian Super League, ligue de football professionnelle indienne crée en 2013. Crédits : Danish Siddiqui - Reuters

1257 millions d'euros… C'est la nouvelle somme que pourront se partager les clubs européens les plus puissants à l'issue de la prochaine Ligue des Champions - de plus en plus lucrative depuis sa création en 1992.

Par ailleurs, ces dernières années, les droits télé n’ont pas cessé d’augmenter. A titre d’exemple, pour la période 2016-2019, les droits T2L2 du championnat anglais ont été achetés pour près de 7 milliards d’euros, par la Sky et la British Telecom : une augmentation de près de 7% par rapport à la précédente vente. Ce qui en fait le championnat le plus cher d’Europe. C’est quasiment 10 fois plus que pour le championnat français.

Nous allons essayer de comprendre les évolutions du modèle économique du football : Comment les clubs sont-ils financés ? En quoi l’augmentation des droits télé a-t-elle modifiée les rapports de forces entre les championnats ? Et d’ailleurs, comment ces droits se répartissent-ils ? Les mécanismes sont-ils les mêmes selon les pays ?

Et de façon plus générale : l’économie du sport est-elle viable ? Ou, au contraire, assiste-t-on à une dérive du système ?

Des millions pour du football… Le système européen n’a-t-il pas déjà atteint une limite alors que certains clubs fonctionnent en surendettement constant ?

En tous cas à la limite ou pas en Europe, le football de haute compétition se développe hors d’Europe : pour preuve l’Inde qui a lancé à la fin de l’année dernière sa coupe nationale avec l’Indian Football League. On en parlera avec Stéphane Audry , fondateur d’un cabinet de conseil en marketing sportif qui travaille depuis 10 ans avec les milieux du football indien.

Quelles possibilités de transposition pour un sport et son système de compétition ? Sont-ils inséparables d’un environnement économique spécifique ?

Nous nous intéresserons, enfin, aux USA où le soccer commence à prendre mais où l’économie du sport reste dominée par les quatre principaux sports suivis par les américains : Baseball, Hockey, Basket… Et bien sûr le football américain et l’écrasante puissance financière de la NFL, la National Football League. Une NFL qui s’accroche aussi à défendre un de ses fonds de commerce : son image… On retrouvera Victor Matheson, professeur au Collège de la « Sainte Croix » (Holy Cross) à Worcester près de New-York.

Notre invité en plateau : Pierre Rondeau

Une émission préparée par Xavier Martinet

ET POUR REECOUTER LA SERIE : "DANS L'OMBRE DES PODIUMS" :

Lundi : Pots-de-vin, lobbying, soft power: le sport au service du pouvoir

Mardi : La ville à l’épreuve des chantiers olympiques

Mercredi : Des économies de champions : Les limites d’un modèle

Jeudi : La big data à l’assaut des stades

Intervenants
  • économiste français, spécialiste de l'économie du sport et de l'économie du football, co-directeur de l'Observatoire Sport et Société à la Fondation Jean Jaurès, professeur à la Sports Management School et chroniqueur à Slate
  • fondateur du cabinet de conseil en marketing sportif Mediaghat
  • professeur d’économie du sport au Collège de Holy Cross à Worcester dans le Massachussetts
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......