LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Dans les aéroports : embarquement immédiat ! (4/4) - Passeport, s’il vous plaît !

50 min
À retrouver dans l'émission

Christophe Naudin
Christophe Naudin Crédits : Radio France

La sureté aéroportuaire vise à prévenir les actes de terrorisme. Si le terrorisme aérien existait bien avant les attentats du World Trade Center, les attentats du 11 septembre 2001 ont constitué une rupture dans les systèmes de contrôle des zones aéroportuaires – aux Etats-Unis mais pas seulement. Que ce soit au niveau national, régional, ou à travers des accords internationaux, les réglementations ont évolué, se sont étoffées ces dernières années.

Aux USA, après la tentative d’attentat de Richard Reid (ce britannique qui avait introduit des explosifs dans un avion en les plaçant dans la semelle de ses chaussures), les aéroports américains avaient généralisé les fouilles corporels. C’est d’ailleurs d’abord aux USA que les premiers scanners corporels tant décriés avaient fait leur apparition. Et pourtant, différentes enquêtes internationales semblent montrer qu’il n’existe pas de système infaillible, et les pourcentages d’objets interdits à bord introduits au nez et à la barbe des agents de sécurité sont assez inquiétants.

Par ailleurs, les terroristes les terroristes font preuve d’une telle adaptatabilité qu’on en vient à se demander si ces contrôles ne seraient pas une ligne Maginot assez largement insignifiante (comme l’avait dénoncé le député UMP Charles de Courson dans un rapport datant de 2011).

Quelles sont les évolutions récentes en matière de sûreté aérienne? Ont-elles permis d’améliorer la sécurité des aéroports? Au-delà des questions éthiques qu’ils soulèvent, les scanners corporels sont-ils des outils efficaces? D’ailleurs peut-on réellement mesurer l’efficacité des systèmes de sûreté? Quelles sont les failles des systèmes de contrôles aéroportuaires?

Intervenants
  • criminologue, chercheur au Département de Recherche sur les Menaces criminelles Contemporaines (DRMCC) de l’Université Paris II Panthéon-Assas.
  • président d’honneur de l’AEDH, association européenne pour la défense des droits de l’homme, qui a son siège à Bruxelles.
  • chargée de cours à Paris 3, elle rédige en ce moment une thèse sur Bollywood.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......