LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

De Kirchner à Castro : les gauches latines (3/4) - Les modèles économiques en question

51 min
À retrouver dans l'émission

Sébastien Velut
Sébastien Velut Crédits : Radio France

La gauche gouverne la majeure partie des pays d'Amérique du sud depuis une dizaine d’années (1999 pour le Venezuela, 2003 pour le Brésil, 2005 pour l’Uruguay et la Bolivie, 2007 pour l’Equateur). Quel est le bilan économique de cette décennie de gouvernements de gauche? Surtout, quels sont les modèles économiques de ces gouvernements qui se revendiquent tous de la gauche, mais à l’évidence, s’inscrivent dans des sensibilités différentes ? Rien de commun en effet entre la politique très à gauche de feu Chavez (dont on scrutera le bilan), et le social-libéralisme pragmatique du PT brésilien. On va tenter de comprendre la bonne santé économique du Brésil, ce géant continental.

Les gouvernements de Lula et de Roussef ont-ils été audacieux dans leurs politiques économiques? Quelles continuités et quelles différences avec les gouvernements précédents? Le modèle brésilien est-il exportable? Cette dernière question se pose particulièrement car le succès du Brésil semble bâti sur une politique économique agressive à l’égard de ses voisins. Des partenaires qui font pourtant partie du marché commun d’Amérique du sud, le Mercosur. Le Venezuela, d’ailleurs, fait lui aussi partie depuis peu du Mercosur. La structure de son économie n’a rien à voir avec celle du Brésil: la rente pétrolière qui profite aux plus pauvres mais pas du tout aux investissements d’infrastructures dont le pays aurait peut être besoin. Autre cas très particulier qui nous intéressera ce matin, celui de l’Uruguay, un petit pays coincé entre l’Argentine et le Brésil, dont on parle peu. Au-delà d’un style personnel peu banal (simplicité, modestie, reversant 90% de son salaire), ce président représente assez bien la réussite économique de la gauche latino ces dernières années, basée à la fois sur une politique sociale ambitieuse, et sur un certain réalisme. Ce modèle est-il viable? Quelles en sont les limites?

Intervenants
  • économiste à l'Université de la République, à Montevideo, Uruguay.
  • géographe, professeur à l'université Paris 3, ancien directeur de l'Institut des hautes études de l'Amérique latine (IHEAL) et du Centre de recherche et de documentation des Amériques (CREDA)
  • Economiste, professeur à l'IHEAL (Institut des Hautes Etudes de l'Amérique Latine) - Université Paris III, vice-président de l'Institut des Amériques
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......