LE DIRECT

De la PMA à l’euthanasie, des questions de vie ou de mort (3/4) - PMA: la procréation presque pour tous

50 min
À retrouver dans l'émission

Le 17 janvier dernier la Cour constitutionnelle autrichienne a étendu aux homosexuelles l’accès aux banques de sperme et à la fécondation in vitro, alors que jusqu’à présent, seules les hétéros, mariées, pacsées ou célibataires, avaient droit à la PMA avec donneur anonyme. Cette décision du gouvernement autrichien faisait suite à une plainte déposée par un couple de femmes en 2010, qui d’abord au niveau régional était devenue affaire de la Cour constitutionnelle.

Si l’Europe et la Cour Européenne des droits de l’homme n’ont pas directement imposé à l’Autriche cette décision, il est évident qu’elle l’a influencée. Effectivement, l’Autriche avait déjà été condamnée par la CEDH en 2013 pour la discrimination d’un couple de femmes cherchant à adopter un enfant, et elle aurait pu l’être à nouveau pour la discrimination d’un couple de femmes souhaitant avoir accès à la PMA.

La récente autorisation de la PMA de la part de l’Autriche nous pousse donc à nous interroger sur l’influence des institutions européennes dans les législations nationales. Effectivement, l’Union Européenne ne tendrait-elle pas progressivement à imposer la PMA aux pays européens? Le peut-elle seulement? L’accès à la PMA fait-il partie des droits de l’homme dorénavant ? Y’a-t-il d’autres cas de ‘pressions’ de la CEDH ?

Et pour revenir plus généralement sur la PMA, comment se légifère-t-elle ? Sur son accès ou bien sur ses techniques de réalisation ?

Pour répondre à ces questions, nous recevons en première partie d’émission, Nicolas Hervieu juriste en droit public & droit européen des droits de l’homme, doctorant au CREDOF à l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense, responsable de la Lettre « Actualité, droit, liberté », dans la Revue des droits de l’homme .

Ensuite, nous laissons la parole à Séverine Mathieu, professeure de sociologie à Lille 1 et auteure de L’enfant des possible s (Ateliers, 2013) qui nous parlera d’un des grands enjeux de la PMA au niveau mondial: la question religieuse. Quels points de vue ont les grandes institutions religieuses sur la PMA ? Lesquelles l’autorisent et pourquoi ? Autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre ce matin.

Enfin, direction l’Afrique avec Doris Bonnet, chercheuse à l’IRD, pour nous parler des réalités de la PMA au Cameroun.

Intervenants
  • professeur de sociologie à Lille 1.
  • Juriste en droit public et droit européen des droits de l’homme, doctorant au Centre de recherche et d'études sur les droits fondamentaux (CREDOF) à l’université de Paris Ouest Nanterre.
  • africaniste, anthropologue et directrice de recherche à l’IRD.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......