LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

De Pristina à Sarajevo: sur la route de Balkans (4/4) - Kosovo : le rêve d’un Etat durable

50 min
À retrouver dans l'émission

Le 17 février 2008, le Kosovo déclarait son indépendance unilatéralement. Placé sous administration internationale depuis l’intervention de 1999 , intervention qui mit fin à la guerre avec la Serbie, ce jeune Etat peine encore à faire valoir sa légitimité sur la scène internationale. Malgré tous les efforts diplomatiques déployés pour convaincre de sa légitimité, cinq pays de l’UE n’ont toujours pas reconnu son indépendance. « Défaillant », « failli », « faible » : les qualificatifs abondent pour pointer du doigt cet Etat dont la construction a été accompagnée par l’ONU et l’UE.

Sur le terrain, les problèmes sont en effet nombreux : tensions entre la minorité serbe – 10% de la population – et la majorité albanaise – 90% de la population, chômage structurel – 45% de la population, criminalité, corruption, délégitimation des classes politiques…

Pourtant, le Kosovo tient le coup et la démocratisation semble en bonne voie. En témoignent les dernières élections législatives – juin 2014 – qui ont vu la victoire du parti du premier ministre Hashim Thaçi, malgré un recul de son parti le PDK (Parti Démocratique du Kosovo) avec seulement 33% des voix. Faits notables : la faible participation de la minorité serbe, et la poussée du mouvement « Vetvendosje » (« autodétermination » en Albanais), hostile à la présence étrangère et favorable à un rapprochement avec l’Albanie – nous aurons son leader Albin Kurti par téléphone.

Quel sont les véritables défis – politiques et économiques – que le Kosovo devra relever dans les années qui viennent? Pristina réussira-t-elle – à terme - à imposer son autorité sur tout le territoire kosovar ? Qui gouverne réellement au Kosovo ?

Intervenants
  • docteur en Science Politique, ancienne Democratization officer au sein de l'OSCE, consul honoraire du Kosovo.
  • ancien directeur général de la Banque Centrale de Pristina (2005-2008), chargé de la supervision financière au sein de la MINUK.
  • leader du mouvement Vetëvendosje! (pour l’autodétermination du Kosovo, contre l’ingérence étrangère), député à l’Assemblée nationale du Kosovo.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......