LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Des jours, des mois et des astres : quand nos calendriers révèlent notre vision du monde (2/4) - Islam: le temps rituel en débat

50 min
À retrouver dans l'émission

« Islam, le temps du rituel en débat » , deuxième volet de notre série sur le temps et les calendriers.

Dans le monde musulman le calendrier est basé sur les cycles de la lune c’est la principale différence avec notre calendrier julien-grégorien qui a une base solaire, et c’est la raison pour laquelle une année, dans le calendrier musulman, dure 354 ou 355 jours.

Avec une origine fixée au moment de l’Hégire (le départ du prophète et de ses compagnons de la Mecque vers Médine), ce calendrier organise l’année des croyants, et fixe les grandes fêtes de la vie religieuse, piliers de la vie communautaire. Chaque mois débute au moment d’un nouveau cycle de la lune, ce nouveau cycle devant être observé par les croyants à l’œil nu, en vertu d’un hadith célèbre – une parole prêtée au prophète.

En conséquence tous les ans, le début du mois sacré du Ramadan doit être fixé par des autorités religieuses reconnues et habilitées. Or le monde musulman est vaste, et de l’Indonésie au Maroc (sans parler des communautés musulmanes d’Amérique ou d’Europe), les conditions d’observation d’un même cycle lunaire peuvent changer, provoquant parfois des décalages dans le début du mois de jeûne rituel. Ce moment étant particulièrement important pour les croyants, chaque année connaît son lot de controverses, de discussions, autour de l’observation du nouveau croissant de lune.

Nous allons donc parler tout au long de cette émission de ces discussions, parfois de ces controverses, qui ont des conséquences très concrètes pour tous les musulmans de la planète. Nous parlerons de ces questions avec Hocine Benkheira, directeur d’études (sciences religieuses) au Groupe Société Religion Laïcité du CNRS.

Nous aurons également avec nous, depuis Rabat au Maroc, l’astronome Jamal Abderrazik, vice-président de l’association marocaine d’astronomie, qui travaille sur un projet de calendrier musulman unifié.

Mais il nous serait impossible de consacrer une émission au « temps dans le monde musulman » sans rappeler que les musulmans vivent selon plusieurs temporalités. A l’époque de l’Empire Ottoman déjà deux types de calendriers cohabitaient – un calendrier religieux et un calendrier à base solaire pour les besoins de l’administration, d’organisation de l’agriculture… Avec la colonisation ce « dualisme calendaire » s’est renforcé. Dans le dernier temps de cette émission nous nous interrogerons donc sur le rapport au temps tel qu’il est vécu d’une façon générale dans le monde musulman avec Sylvia Chiffoleau chercheuse à l’Institut français du Proche-Orient (IFPO).

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......