LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Des Sex Pistols aux Pussy Riot, Punks not dead (3/4) - Moscou calling : vent de révolte à l’est

51 min
À retrouver dans l'émission

Le 17 août 2012, malgré le soutien apporté par une grande partie de l’opinion internationale, trois membres des Pussy Riot, un groupe de musique punk, étaient condamnés à passer deux années en camp de travail. Si l’affaire a mis en avant la répression de l’opposition en Russie, elle a également confirmé que le punk, la musique punk, restait encore aujourd’hui un moyen de contestation important en Russie. Cette musique, ce style, voire même ce phénomène est loin d’être nouveau dans les pays de l’ex-URSS, puisqu’il fédérait dans les années 1980 une grande partie des jeunes en mal d’autoritarisme, et la « prière punk » de ces Pussy Riot s’inscrit dans une continuité culturelle évidente.

Nous revenons d’abord ce matin sur l’histoire, la genèse de ce phénomène culturel dans les pays de l’ex-URSS : les lieux et les voies d’accès qui ont permis à la musique punk de passer au-delà de la censure. Avec Joël Bastenaire, auteur de Back in the USSR , publié aux Editions le Mot et le Reste en 2012, nous tentons également de déceler l’idéologie du mouvement, et ce qu’elle est aujourd’hui devenue.

Ensuite, nous donnons la parole à Lucile Chaufour, réalisatrice du documentaire East Punk Memories autour d’un groupe de punks en Hongrie. Les ayant filmés avant la chute du Berlin, dans l’émulsion de la contestation et de la transgression, et après 1989…elle nous montrera les ambiguïtés idéologiques du mouvement punk entre rejet du communisme et rejet du libéralisme.

Enfin, nous entendons depuis Minsk, Kacia Bachan (se prononce Baran), jeune biélorusse active du mouvement punk. Souffrant d’une grande répression, le mouvement parvient à survivre de manière clandestine, comme du temps de l’URSS.

Quelles sont les spécificités de ce punk dans l’ex-URSS ? Les spécificités musicales, esthétiques, voire vestimentaires ? Mais également et surtout les spécificités idéologiques ? De quelle manière a-t-il perduré jusqu’à aujourd’hui ? Comment expliquer que même avec la chute de l’Union Soviétique il soit resté dans une grande partie des pays de l’ancienne fédération une musique de contestation privilégiée ?

Moscou Calling : vent de révolte à l’est, c’est notre sujet de ce matin…

Musiques utilisées pour l'émission:

  • Barto/Image, Kysia hérésie

  • Les Vibromasseurs, Reagan provocator

  • QSS, Kommunista Kabito

  • Grazhdanskaya oborona, nas mnogo

  • Egor Letov, Stop the Rolling Stones

  • Egor Letov, Motherland

  • Pussy Riot, Like a red prison

- NRM, Mensk

- Bandanas, Birkak

  • Modells, Propaganda
Intervenants
  • ancien attaché culturel à Moscou puis conseiller culturel en Georgie jusqu’en 2011, ancien directeur financier du "Bureau Export de la musique française".
  • réalisatrice
  • active du mouvement punk en Biélorussie.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......