LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Dites-le avec des fleurs! (2/4) - De Nakuru à Cundinamarca: la guerre des roses

50 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd’hui, les roses sont – et de loin ! - les fleurs coupées les plus vendues au monde. Elles représentent un marché mondial de près de 4 milliards de dollars. Cultivée traditionnellement aux Pays-Bas, les roses sont aujourd’hui de plus en plus produites dans des pays du sud: Colombie, Ethiopie, Ouganda, mais surtout le Kenya (bien loin des foyers de consommateurs situés plutôt en Europe, aux USA, en Russie, ou encore au japon). Un relatif déplacement de la production mondiale qui a évidemment des incidences sur la filière globale, notamment sur les flux. Par exemple en février dernier, à l’occasion de la Saint Valentin (pic annuel de la vente de roses dans le monde) chaque jour 6 avions cargo – 600 tonnes – faisaient la navette entre Nairobi et les Pays-Bas pour acheminer les roses kenyanes en Europe. Un ballet qui donne la mesure de la bonne santé économique de la filière des roses dans ce pays, une filière qui constitue aujourd’hui la première source de devises dans le pays.

Cette réussite commence d’ailleurs à faire des envieux, à commencer par les pays voisins : l’Ethiopie développe à toute vitesse sa production de roses (la surface cultivée pour la production représente désormais la moitié de la surface de production kenyane). Le pays multiplie les incitations économiques, fiscales, et affiche son ambition de concurrencer le Kenya.

Comment mieux comprendre cette véritable « guerre des rose » qui est en train de se jouer entre ces pays africains? Quelles sont les conditions de travail des ouvriers du secteur? Quel est l’avenir des producteurs historiques comme la Hollande, sans oublier les pays d’Amérique du sud, eux-aussi acteurs majeurs de la filière?

Intervenants
  • directrice de l'ONEG colombienne "Cactus".
  • créateur de l'exploitation RedLandRoses.
  • Professeur de géographie à l'université Bordeaux Montaigne et responsable du Master Erasmus Mundus African Studies en partenariat avec les universités de Beyrouth et de Porto
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......