LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
15ème Marche mondiale pour la légalisation du cannabis à Paris, le 14 mars 2016.
Épisode 4 :

Des Cannabis Social Clubs aux « ganja-preneurs »: l’après-prohibition

57 min
À retrouver dans l'émission

En avril 2016, les Nations Unies actaient l'échec de la guerre contre les drogues. L'après-prohibition s'illustre aujourd'hui à travers différents modèles législatifs: légalisation, dépénalisation, tolérance ou autorisation dans un cadre thérapeutique. Quelles sont ces différences?

15ème Marche mondiale pour la légalisation du cannabis à Paris, le 14 mars 2016.
15ème Marche mondiale pour la légalisation du cannabis à Paris, le 14 mars 2016. Crédits : Kenzo Tribouillard - AFP

Nous le montrions en début de semaine, les politiques prohibitionnistes lueurs limites et leurs failles : les conséquences sociales désastreuses, la persistance de phénomènes de violence et donc les problèmes sanitaires et sécuritaires insolubles, autant d’éléments qui nous invitent à repenser les législations et les représentations des drogues et de leurs addictions. Mais comment réguler le marché des drogues? Légaliser, dépénaliser, décriminaliser; l’usage, la vente, la production ?

D'abord, les Pays-Bas où, contrairement à ce que l’on entend parfois, il existe un régime de tolérance – et non pas une « autorisation » - de la consommation et la vente de petites quantité de cannabis permis par une loi remontant à 1976. Puis, aux Etats-Unis où, en revanche, depuis 2012, certains états ont fait le choix d’une légalisation de la consommation dite « récréative ». Enfin, existe également les Cannabis Social Clubs espagnols.

Quelles leçons peut-on tirer de ces différentes expériences ? Que disent les textes de lois les encadrant ? Quels sont les différents modèles, régimes d’organisation ? Quels sont leurs effets sur la consommation, la production et le commerce ? Et d’ailleurs de quoi parle-t-on lorsqu’on parle de « légalisation », « dépénalisation », « libéralisation »? Que signifient ces nuances et surtout que nous disent les expériences en la matière ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Chroniques
11H53
6 min
Le Tour du monde des idées
Leo Strauss, phare bien involontaire des néo-conservateurs
Intervenants
  • secrétaire général du GREA, le Groupement romand d’études des addictions.
  • sociologue, directrice adjointe de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).
  • assistante de recherche au Département de sociologie de l’UNIGE (Université de Genève).
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......