LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Station service vide, Khobar, Arabie Saoudite, Janvier 2016
Épisode 1 :

De Moscou à Riyad : face au contre-choc pétrolier

50 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine : cap sur les grands bouleversements en cours sur la scène énergétique mondiale. Des affres de la transition « verte » aux défis nucléaire en passant, dès ce matin, par la baisse drastique du cours du pétrole et ses conséquences économiques, sociales & géopolitiques.

Station service vide, Khobar, Arabie Saoudite, Janvier 2016
Station service vide, Khobar, Arabie Saoudite, Janvier 2016 Crédits : Hamad I Mohammed - Reuters

L’image est évocatrice : le prix du pétrole est désormais moins cher que le baril lui-même, le cours du métal ayant dépassé celui de l’or noir… La semaine dernière après une courte période d’embellie, le prix du pétrole repassait sous la barre symbolique des 30 dollars… un tel niveau n'avait pas été atteint depuis 12 ans ! Joie pour les consommateurs qui dopent leur pouvoir d’achat, joie pour la croissance surtout en zone euro, bonne surprise aussi côté facture énergétique. Mais stupeur et tremblements pour les pays producteurs du pétrole, ou encore pour les compagnies parapétrolières. 

D’où vient cette dégringolade ? Et pourquoi se poursuit-elle ? Qui sont les grands gagnants… et les grands perdants ? Cette ère nouvelle : celle de la surabondance pétrolière, est-elle partie pour durer ? Le marché est inondé de pétrole et ce depuis l’arrivée des schistes américains… au grand dam des alliés de toujours… les Saoudiens. Alors quelles conséquences sur le moyen et le long terme ? Est-ce véritablement une aubaine pour la croissance mondiale ? Outre la reconfiguration de la carte des échanges, y-a-t-il un risque accru de tensions géopolitiques ? Des renversements d'alliances possibles?

En parlant d’alliances, que fait l’OPEP pour soutenir les prix ? Au sein du cartel, les intérêts sont-ils compatibles, entre Riyad et Téhéran notamment ?  Nous en parlerons avec Pierre Terzian.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quid d’ailleurs de la Russie qui espérait un geste de l’organisation, qui tenterait un rapprochement en bilatéral avec l’Arabie saoudite malgré les divergences sur la Syrie ? La Russie sur tous les fronts, incontournable sur un autre (mais très lié) marché - le marché gazier - via son entreprise Gazprom et son dernier projet : Nordstream II qui inquiète les européens, et tout particulièrement les Ukrainiens qu’elle cherche à contourner avec ce gazoduc… Nous en parlerons avec Catherine Locatelli

Et c'est Marie-Claire Aoun  qui nous accompagne tout au long de l'émission, elle vient de publier un article dans la revue Politique Étrangère intitulé ' Une ère nouvelle d’abondance pétrolière ?'

Une émission préparée par Clémence Allezard

Intervenants
  • Enseignante à l’université Paris Dauphine, responsable des relations institutionnelles de Teréga, opérateur d’infrastructures de gaz en France, ancienne Directrice du centre Energie de l’Ifri
  • directeur de Pétrostratégies
  • Chargée de recherche CNRS, rattachée à l’Université de Grenoble, spécialiste des industries pétrolière et gazière de la Russie
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......