LE DIRECT

Errances dans les usines du monde (4/4) - La Chine délocalise aussi

49 min
À retrouver dans l'émission

Magali Serre
Magali Serre Crédits : Radio France

Après l’Europe, les délocalisations toucheraient-elles aujourd’hui la Chine? La question a de quoi surprendre mais la presse économique est formelle: de plus en plus de grandes industries boudent aujourd’hui l’Empire du milieu pour localiser leurs productions au Vietnam, au Cambodge, ou encore au Bangladesh. Quand ils ne délocalisent pas simplement en Chine intérieure où les salaires des ouvriers sont plus compétitifs que ceux des grandes provinces industrialisées . Comment la Chine, « l’atelier du monde », en est-elle arrivée là ?

Un bouleversement est bien en cours dans l’économie chinoise, et il est loin de se limiter à la compétitivité des ouvriers. Car la Chine adopte aujourd’hui une attitude offensive face aux pays occidentaux, investit ses capitaux en Europe, et rachète des groupes industriels entiers. L’objectif est double: racheter des brevets en même temps que les entreprises, et combler plusieurs années, parfois plusieurs décennies de retard technologique, mais aussi s’assurer des portes d’entrée vers les marchés européens et occidentaux. L’enjeu: la Chine entend désormais tirer bénéfice de son immense marché intérieur, transformer sa production pour monter en gamme, et jouer demain dans la catégorie des grands pays industriels. Le géant asiatique a-t-il les moyens de ce projet et de cette ambition? Qu’en est-il de ces fameuses délocalisations qui le touchent aujourd’hui? Comment comprendre les transformations qui touchent aujourd’hui l’industrie chinoise?

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
Chronique
À venir dans ... secondes ...par......