LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Jeunes étudiants devant le Panthéon à Paris, 3 février 2016
Épisode 3 :

Des études au travail: à la recherche d’une identité commune

50 min
À retrouver dans l'émission

Comment et dans quelle mesure les mobilités étudiantes et professionnelles au sein de l'Union Européenne participent à la construction d'une identité européenne ? Quel bilan peut-on faire du programme Erasmus, presque 30 ans après sa création, ou encore du statut de "travailleur détaché" ?

Jeunes étudiants devant le Panthéon à Paris, 3 février 2016
Jeunes étudiants devant le Panthéon à Paris, 3 février 2016 Crédits : Jacky Naegelen - Reuters

Nous parlions lundi des menaces qui pèsent sur l’Union Européenne. Hier, nous évoquions les évolutions à attendre en matière de mécaniques institutionnelles. Aujourd’hui, nous allons nous intéresser à ce qui constitue l’identité européenne. En effet, l’Europe c’est bien autre chose que des Etats-membres, un Conseil, une Commission, un parlement. C’est aussi une identité transnationale. De quoi est-elle faite ? C’est la question qu’on se pose ce matin.

Erasmus (European Action Scheme for the Mobility of University Students) : le nom de ce programme d'échange d'étudiants et d'enseignants entre les universités et les grandes écoles européennes permet de faire ses études dans un autre établissement européen pour une durée allant de 3 mois à 1 an. Adopté en 1987, il concernait au départ un peu plus de 3000 étudiants. Aujourd’hui, ils sont désormais plus de 250.000 à poursuivre leurs études dans un autre pays de l’Union Européenne. Au total, ce sont près de trois millions d’étudiants qui en ont bénéficié. Indéniablement, il aura participé à la promotion du multiculturalisme ; élément constitutif de l’identité européenne. Pour autant, Erasmus suffit-il à forger une citoyenneté européenne ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Qu’est-ce qui fonde l’identité européenne ? Un projet politique ? Des valeurs ? Le désir d’un « vivre-ensemble » ? Un modèle multiculturel et plurilingue ? Une devise commune, un drapeau, un hymne ?

Dans ce paysage, comment la mobilité participe-t-elle de cette construction identitaire ? Dans le domaine universitaire mais aussi dans le marché du travail ? Finalement, être européen, n’est-ce pas avant tout jouir d’une mobilité dans un espace géographique donné – en l’occurrence l’Europe ? Et est-ce suffisant pour bâtir une citoyenneté forte et durable ?

Intervenants
  • président du Mouvement Européen – France.
  • sociologue, chercheur associée laboratoire PACTE de Grenoble.
  • Sociolinguiste, professeur émérite de l'université d'Aix en Provence.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......