LE DIRECT

Europe: Les Métamorphoses (1/4) - Les nouveaux visages de la commission

50 min
À retrouver dans l'émission

Semaine européenne dans CulturesMonde

lundi : les nouveaux visages de la Commission européenne

mardi: union divisée cherche modèle de gouvernance

mercredi: les traités commerciaux, chevaux de troie de la mondialisation

jeudi: diplomatie, soft power: une puissance de projection

Le 1er novembre, samedi dernier, la commission Juncker, le collège de 27 commissaires adoubés le 22 octobre par le Parlement (par 423 voix 209 contre, 67 abstentions) entrait en fonction…

Juncker se dit donc « grand perdant », de la nouvelle « architecture » de la commission européenne, car en effet c’est une commission réformée qui a pris ses fonctions samedi …Six vice présidents, chacun « chefs d’un pôle », pour schématiser, ayant des commissaires sous leur « supervision »… Juncker l’avait déclaré, non sans humour d’ailleurs en paraphrasant un de nos feu compatriotes le général De Gaulle « je suis trop vieux pour être dictateur »… alors, sur le papier : les rôles ont changé, 6 chefs de « clusters » se voient octroyés des pouvoirs nouveaux… tous les commissaires sont passés par la procédure « du spitzencandididat » peuvent donc se prévaloir d’une certaine légitimité… tous sont par ailleurs des personnalités politiques…

C’est bien une commission nouvelle, novatrice peut-être qui se met « au travail.. » Mais qui sont les visages de cette commission ? Qui sont ces politiques qui la composent ? Des figures émergent, déjà… on pense notamment à la Haute représentante des affaires extérieures de l’UE Federica Mogherini, on reviendra sur les enjeux de cette nomination avec Lorenzo CONSOLI, correspondant de presse à Bruxelles… il y a ceux, aussi, qui se sont illustrés eux par la controverse… Tibor Navracisc proche de Victor Orban qui s’est vu attribué le portefeuille de l’Education et de la Culture… et puis il y a la présence, peu discutée elle, mais frappante de personnalités de premier plan des pays baltes – notamment parmi ces fameux vice-président, on en parlera tout à l’heure avec Phillipe Perchoc qui est en ce moment à Kaunas en Lituanie…

Mais pour l’heure : qui sont nos nouveaux commissaires, ces commissaires de la « dernière chance » pour paraphraser une nouvelle fois Jean-Claude Juncker..? Pourquoi parle-t-on de « retour du politique » avec cette nouvelle Commission Européenne? Comment se sont déroulées les tractations autour de leurs nominations, et de l’attribution des différents portefeuilles… ? Quels sont les équilibres au sein de ce collège : la parité, les équilibres partisans mais aussi entre Etats-membres… ?

Avec Yves Bertonicini, directeur du think-thank Notre Europe-Jacques Delors, Lorenzo Consoli, depuis Bruxelles, correspondant pour Aska News & Philippe Perchoc, depuis Kaunas en Lituanie, docteur en science politique de l'Institut d'études politiques, spécialiste des pays baltes.

Drapeaux européens face aux locaux de la Commission, "Berlaymont Building", Bruxelles
Drapeaux européens face aux locaux de la Commission, "Berlaymont Building", Bruxelles Crédits : Amio Cajander

Une émission préparée par Clémence Allezard

Intervenants
  • journaliste, agence de presse ASKA News
  • chercheur à l'Université Catholique de Louvain, co-fondateur du groupe de recherches sur l'Europe centrale et orientale, Nouvelle Europe
  • président du Mouvement Européen – France.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......