LE DIRECT

Européennes: les angles morts de la campagne (3/4) - L’intégration du continent passera-t-elle par les transports ?

50 min
À retrouver dans l'émission

L’intégration européenne passe-t-elle par les transports ? C’est la question que nous allons nous poser aujourd’hui dans CulturesMonde, dans le cadre de notre série sur les angles morts de la campagne des élections européennes. Si l’on analyse la question des transports dans l’Union européenne à l’aune de sa couverture médiatique, on est frappé par l’opposition manifestée contre la plupart des grands projets européens : LGV Lyon Turin (écolos et habitants se mobilisent contre) ciel unique (grèves répétés des contrôleurs aériens) liberté de circulation (et pratique du cabotage routier qui révolte les professionnels des pays ouest-européens contre le dumping social de l’Est).

Pourquoi de telles réactions ? De fait l’harmonisation, l’intégration des transports en Europe ne va pas sans certains bousculements, certaines remises en cause de monopoles nationaux. Mais ce qui frappe surtout c’est l’ignorance et l’incompréhension quasi générales qui règnent à l’endroit des politiques mises en œuvre par l’Europe. Et de fait, on pourrait commencer cette émission en se demandant : quelle est la nature des politiques de transport mises en œuvre par l’Europe ? Le continent s’intègre-t-il autour de grands réseaux prioritaires, pensés et mis en œuvre selon une logique paneuropéenne ? Ou au contraire, les Etats sont-ils toujours maîtres chez eux ?

Très indécise depuis les débuts de l’Union, la logique du « réseau transeuropéen de transport » est mise en œuvre de façon significative depuis 2004. Elle doit renforcer l’Europe des transports par une logique multimodale, dans laquelle les grands nœuds de communication s’intègrent à une logique de développement économique des territoires. Fin 2013 la Commission actait le développement de 9 grands corridors de transport prioritaires dans l’Union européenne, pour intégrer le continent d’Est en Ouest.

Dossier prioritaire : le train, qui mobilise toute l’attention des experts européens ces temps-ci. Le secteur doit s’ouvrir complètement à la concurrence pour le transport des voyageurs d’ici à 2019. Comme de coutume les pays de l’Union européenne (France et Allemagne en tête) ne sont pas d’accord sur les façons de réaliser cette libéralisation, préalable (ou pas) à l’intégration.

Nous parlerons de ce dossier ferroviaire, capital dans l’Europe des transports, avec deux experts de cette question : Michel Caniaux (Altro et Mouvement européen) Vincent Doumayrou, journaliste.

Nous tenterons également un comparatif aérien – ferroviaire pour mieux comprendre les enjeux de l’Europe des transports. Sous quelles conditions la libération est-elle un préalable à l’intégration ? Quelles implications sur la construction de l’Europe concrète, telle qu’elle est vécue tous les jours par ses citoyens ? Nous le verrons avec Antoine Beyer, universitaire, spécialiste des politiques de transport dans l’Union européenne.

Intervenants
  • maître de conférences à l’UFR de Géographie et d’Aménagement (Université de Paris-Sorbonne).
  • délégué Général ALTRO, Association Logistique Transport Ouest.
  • journaliste indépendant spécialisé dans les transports
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......