LE DIRECT

Européennes: les angles morts de la campagne (4/4) - A Vingt-huit, une politique culturelle est-elle possible ?

50 min
À retrouver dans l'émission

C’est un des pivots de la politique culturelle européenne : « Europe Créative ». Le programme européen de la culture lancé en 2014.

« La culture est la langue commune de l’Europe », affirmait même l’éminent historien Fernand Braudel.

C’est pourquoi nous nous intéressons ce matin à cet angle mort de la campagne européenne. A Vingt-huit, une politique culturelle est-elle possible ?

L’Europe de la culture existe bel et bien.

Les secteurs européens de la culture et de la création représentent près de 4 % du PIB de l’Union Européenne et emploient environ 7 millions de personnes. Cinéma, audiovisuel, musées, salles de concert… les industries culturelles et créatives forment une constellation d’institutions qui reçoivent chaque année des milliers d’européens. Pourtant, avec la crise, l’appétit culturel des européens est de moins en moins vorace. Un sondage réalisé par la Commission Européenne fin 2013 montre que seuls 38% des Européens avaient pris part à une activité culturelle au cours de l’année. Si la participation culturelle diverge d’un Etat-membre à l’autre, les pays du Nord (pays scandinaves) étant les plus gourmands de culture, un constat semble s’imposer: les Européens se désintéressent de l’objet culturel, à l’exception de la télévision et du cinéma.

Dans une Europe en pleine crise économique, sociale, et même identitaire, quelles politiques culturelles communes peuvent être mises en place? Pour « quelle » Europe et avec budget, en pleine période d’austérité? Peut-on véritablement parler de « pratiques culturelles communes », en faisant fi de la diversité des membres de l’UE? Existe-il réellement une identité culturelle commune? Qu’entend-on par « exception culturelle européenne »? « Chauvinisme européen » ou réalité concrète à défendre, à protéger, à valoriser? A l’approche des élections européennes, la culture peut-elle être la langue commune pour ré-enchanter l’Europe?

Nous en parlons ce matin avec Anne-Marie Autissier, sociologue de la culture et des médias, et directrice de l’Institut d’Etudes Européennes de Paris 8.

Puis, nous retrouverons par téléphone Bruno Racine, haut-fonctionnaire et écrivain, président de la bibliothèque nationale de France et d’Europeana, la bibliothèque numérique européenne. Il nous parlera donc de ce projet, qui, en quelques années, est passé de pure utopie au démarrage laborieux à une réalité…contrastée.

Enfin, nous parlerons de Riga, capitale européenne de la culture en 2014, avec Nicolas Escach, agrégé en géographie, maitre de conférences à l’institut d’Etudes Culturelles et Internationales de l’Université Versailles-Saint Quentin en Yvelines, et spécialiste des pays baltes.

Intervenants
  • sociologue, maîtresse de conférences émérite à l’Université Paris-8.
  • agrégé de Géographie, maitre de conférences à Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, au sein de l’institut d’Etudes culturelles et internationales, spécialiste de l’espace baltique.
  • président de la Bibliothèque nationale de France
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......