LE DIRECT
View the Roussanou Monastery, Meteors, in Greece.
Épisode 1 :

Eco-communautés, "nowtopia", temple souterrain : s'isoler pour refaire société

50 min
À retrouver dans l'émission

Près de 50 ans après les premiers "booms" de ces communautés "new age", les utopies libertaires imbibées de contreculture hippie retrouvent de la vigueur. De nouveaux projets, utopiques, eux aussi, voient le jour. Quel modèle de société ces communautés "alternatives" proposent-elles ?

Si l’utopie autarcique semble se construire souvent comme une alternative aux sociétés contemporaines : est-elle pour autant un laboratoire et une expérimentation démocratique ?
Si l’utopie autarcique semble se construire souvent comme une alternative aux sociétés contemporaines : est-elle pour autant un laboratoire et une expérimentation démocratique ? Crédits : Robert Nickelsberg - Getty

Le retour du pouvoir au peuple : Marinaleda, petit village au cœur de l’Andalousie, écovillage autogéré, véritable petite démocratie participative pour un lien social retrouvé. Ce projet utopique n’est pas une initiative récente. Il est né dans les années 60, mais fait l’objet d’une médiatisation croissante ces dernières années.

Près de 50 ans après les premiers "booms" des ces communautés "new age", les utopies libertaires imbibées de contreculture hippie retrouvent de la vigueur. De nouveaux projets, utopiques, eux aussi, voient le jour… En Grèce, en Espagne, dans les pays particulièrement touchés par la crise et les politiques d’austérité, se multiplient les éco-communautés, les villages en "autarcie", mêlant imaginaire libertaire, conscience écologique, "démocratie réelle" (pour reprendre un slogan bien connu en Espagne depuis la montée en puissance du parti « Podemos »).

Mais s’agit-il réellement d’utopies autarciques ? Quels liens ces individus, faisant le choix de "se déconnecter", entretiennent avec la société ?

Si l’utopie autarcique semble se construire souvent comme une alternative aux sociétés contemporaines : est-elle pour autant un laboratoire et une expérimentation démocratique ?

Se retirer de la société est-il le meilleur moyen pour refaire société ?

Nous irons du côté des Etats-Unis, où l’autogestion, l’anti-autoritarisme, l’autonomie sont fortement ancrés dans la culture américaine (et remontent loin dans son histoire). Nous en parlerons avec l'historien Michel Antony.

Nous irons également du côté de l’Italie, à 30 m sous terre !  , dans la communauté de Damanhur ( née aussi dans les années 60), « temple de l’humanité » - souterrain - au pied de la montagne piémontaise: véritable utopie en actes , où l’on marie communion avec la nature, spiritualité sur mesure, et monnaie alternative…

Mais pour l’instant, nous recevons Alice Canabate , sociologue, spécialiste de ces nouveaux mouvements de « retrait » de la société…

Une émission préparée par Clémence Allezard 

Intervenants
  • membre depuis 34 ans de la communauté spirituelle & politique “Damanhur”, (Piémont, Italie)
  • historien des utopies libertaires notamment (sud et nord) américaines, contributeur réguliers des Cahiers Charles Fourier
  • sociologue, elle s’intéresse notamment aux imaginaires politiques et environnementaux des initiatives communautaires contemporaines
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......