LE DIRECT

Le dragon chinois à la peine (2/4) - L'heure du test pour le PCC

51 min
À retrouver dans l'émission

Toute cette semaine nous nous intéressons à la Chine. Hier nous évoquions la baisse de croissance en Chine... Or, le modèle de Pékin repose notamment sur cette dite croissance. Alors si le pacte faustien "libertés confisquées contre amélioration continue du niveau de vie" est brisé, le régime chinois communiste est-il menacé ? Que met en oeuvre le PCC pour assurer la paix sociale... et survivre?

Place Tiananmen, 70e anniversaire de la fin de la 2nde guerre mondiale. Discours inaugural du président Xi Jinping (3.09.2015)
Place Tiananmen, 70e anniversaire de la fin de la 2nde guerre mondiale. Discours inaugural du président Xi Jinping (3.09.2015) Crédits : Damir Sagolj - Reuters

Une émission présentée par Xavier Martinet et préparée par Tiphaine de Rocquigny

50 minutes d'émission toujours consacrées cette semaine à la Chine, en difficulté économique... 2ème épisode... Hier nous prenions la mesure de la crise inédite, qui met en jeu ce qu’on pourrait appeler le « modèle chinois de développement »... Développement économique – et réforme politique, capacité des autorités à réformer et à se réformer… C'est au Parti unique que nous nous intéresserons, le PCC, au pouvoir depuis 1949, qui s'est lancé dans le réformisme avec Deng Xiaoping...Parti – et société – sous pression depuis l’arrivée Xi Jinping, et plus encore dans le contexte économique dégradé actuel, ce parti le plus important au monde fait aujourd'hui aussi l'objet d'un certain nombre d'inquiétudes...

En témoigne ce débat autour d'un article américain paru dans le Wall Street Journal le 7 mars dernier : « l'effondrement prochain de la Chine »… Article plutôt controversé, très critiqué en Chine, mais qui a le mérite de tenter de discerner les fondements de la légitimité politique du régime chinois.

Alors le défilé des 70 ans de la victoire place Tiananmen le 3 septembre a beau avoir été un moment fort de la "renaissance chinoise", comme le soulignait la presse nationale, ce qui réunit le Parti et les opposants, c'est bien la préoccupation économique.

Le projet d' « une société de moyenne aisance » disait le Premier Ministre, « société harmonieuse » selon le terme officiel : mais dans une Chine en crise, tout ce projet aujourd’hui se tient dans l’ombre du chômage... S'oriente-t-on alors vers une rupture du pacte implicite : croissance contre confiscation des libertés ?...

Il y a les grèves qui se multiplient, les manifestations écologistes, et de plus en plus le risque d’une dégradation de l’état social et moral de ces fameuses classes consommatrices dont on attend beaucoup…

Pendant des années, la croissance chinoise a entraîné avec elle une partie de la société, en propulsant certains vers le cercle des millionnaires, mais surtout drainant une couche sociale nouvelle capable d'épargner, de consommer et de partir en vacances : les 300 millions environs de citoyens de la classe moyenne...

Alors la réforme ira-t-elle plus vite que la contestation ? Le PC résistera-t-il aux tensions entre réformateurs et conservateurs ? Encore une fois, on n’a pas de peine imaginer un scénario mécanique : revendications sociales insatisfaites, dé-légitimation du Parti, volonté de réforme politique, implosion du régime...

Mais cette tendance réformatrice affichée existe-t-elle vraiment ?

Ce présupposé « pacte » (faustien) bien entendu est-il une vue de l'esprit ici ? Une solidité que vous êtes bien placé pour évaluer, du moins ce qui s'en dit, Jean-Philippe BEJA , chercheur à Sciences Po, directeur de recherches au CNRS, cofondateur de la revue Perspectives Chinoises et traducteur de l'écrivain dissident Lu Xiaobo...

Nous pourrons justement aussi entendre l'essayiste et juriste dissident Chen GUANCHENG qui était en visite à Partis la semaine dernière et qui vient de publier en France L'Avocat aux pieds nus... Nous sommes allés le rencontrer...

Et puis à un an du mouvement Occupy Central et des manifestations dites des parapluies à Hong Kong... la « région administrative spéciale » de Hong Kong constitue toujours un test pour le PC... On en parlera avec le représentant sur place d'Amesty International pr l'Asie du Sud Est, Nicholas Bequelin ...


Comme Hong Kong un peu plus tôt, la Chine ralentit, et c'est durable... C'est donc inédit... Le Parti Communiste est-il déjà arrivé à l'heure du test (entendu comme fatidique) ?

Le dragon chinois à la peine
Lundi: Quand le modèle chinois vacille

Mardi: L'heure du test pour le PCC

Mercredi: Aux frontières: une stratégie de tensions calculées

Jeudi: Après Tianjin, le défi environnemental

Intervenants
  • sinologue, politologue, directeur de recherche émérite au CNRS et chercheur au Centre d'études et de recherches internationales (CERI/Sciences Po).
  • avocat, dissident
  • directeur régional d’Amnesty International pour l’Asie de l’Est
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......