LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La table des dîners d'Etat, au Palais Présidentiel de l'Elysée à Paris.
Épisode 2 :

Atelier Robuchon à Shanghai, « gastro-diplomatie » : le pouvoir de la cuisine

59 min
À retrouver dans l'émission

Comment le chef se transforme-t-il en businessman pour s’exporter ? De Joël Robuchon et son concept duplicable à l’infini au cuisinier plus anonyme ? Comment la cuisine est-elle devenue outil de soft - et de hard - power pour les Etats ? Quelles sont les puissances les plus zélées en la matière ?

La table des dîners d'Etat, au Palais Présidentiel de l'Elysée à Paris.
La table des dîners d'Etat, au Palais Présidentiel de l'Elysée à Paris. Crédits : POOL New - Reuters

En mars 2016, Joel Robuchon inaugurait son « Atelier », en plein Shanghai. Nombre de chefs français, comme Joël Robuchon ou Paul Bocuse – dans des styles différents – ont su s’exporter à l’étranger. Forts de la notoriété de la gastronomie française, sa réputation d’excellence et bien sûr la réputation d’excellence et le savoir-faire de ses « chefs » étoilés…

Mais outre ces grands noms, comment les chefs parviennent à s’exporter ? La « marque France » fonctionne-t-elle autant de nos jours que du temps béni où la gastronomie française occupait – quasiment seule -, les hautes marches du podium du « goût » mondial ?

Car Bocuse, Ducasse, Guérard, sont les hommes de l’âge d’or de la gastronomie française. Depuis, les Sud-Coréens, les Danois, les Péruviens ou encore les Brésiliens se sont taillés une réputation à faire pâlir nos chefs hexagonaux. Nos chefs de cuisine mais aussi nos chefs d’Etat. Car la cuisine, aussi, est politique et diplomatique : on se souvient, bien sûr, de la fameuse citation de Talleyrand : « Donnez-moi de bons cuisiniers, je me charge du reste ! ».

Si les relations internationales ne se jouent pas seulement dans l’assiette ; l’art culinaire est savamment utilisé par les diplomates. C’est même devenu un objet à part entière des politiques étrangères : la gastro- diplomatie. nous en parlerons notamment avec Alessandra Roversi qui a consacré de nombreuses études à la question et revient tout juste d’un pays dont la gastronomie est reconnue internationalement: l’Italie qui récemment a mis les bouchées doubles pour se lancer une « gastro-diplomazia ». Nous irons aussi du côté de Tokyo, avec un jeune chef – déjà connu ! – récemment installé dans la capitale nippone.

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Intervenants
  • Fondateur des éditions Menu Fretin
  • président France des World’s 50 Best, la liste des cinquante meilleures tables de la planète créée par la revue britannique Restaurant Magazine depuis 2002
  • chef français installé à Tokyo où il a ouvert en 2012 le restaurant Esquisse.
  • consultante en communication de l'alimentation, elle vient de consacrer une thèse à la gastro-diplomatie et à la diplomatie culinaire
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......