LE DIRECT

Le monde dans un wagon (1/4) - La voie chaotique vers la libéralisation

50 min
À retrouver dans l'émission

Nouvelle semaine, nouveau thème, nous nous intéressons dès aujourd’hui aux trains… Pour commencer, un mois à peine après l’entrée en vigueur de la réforme ferroviaire en France, nous discuterons de l’épineuse question de la libéralisation du rail en Europe, demain, le train comme facteur de développement en Chine, en Ethiopie, au Laos… Puis, le train parangon de la technologie, « fierté nationale » avec la variante ferroviaire de la course à l’espace à laquelle s’adonnent les Etats pour se doter de lignes à grande vitesse et enfin pour finir, Jeudi, nous voyagerons à bord des lignes mythiques : de l’Orient Express au Transsibérien… Mais ce matin donc : la chaotique voie de la réforme ferroviaire.

lundi: La voie chaotique vers la libéralisation

mardi: Chine, Ethiopie, Laos : sur les rails du développement

mercredi: Lignes à grande vitesse : la course au fleuron national

jeudi: Du California Zephyr au Transsibérien : l’expérience du train

L’année 2015 sera-t-elle l’année du train ?

En France, la loi adoptée en aout dernier (entrée en vigueur le 1er janvier 2015) nous invite à nous pencher sur les difficultés rencontrées par les différents états membres de l’UE qui se sont frottés à la libéralisation du rail…

La libéralisation des chemins de fer européens, lancée par la Commission au début des années 1990, s’est accélérée avec les paquets ferroviaires des années 2000… L’objectif est clair : redynamiser un secteur en déclin.

Le quatrième paquet ferroviaire s’inscrit dans ce sillage… mais ses applications nationales ne se font pas sans douleur et sans une large part laissée à l’interprétation des opérateurs nationaux historiques.

Certains pays ont commencé plus ou moins timidement à ouvrir leur marché : l’Allemagne, la Suède, l’Italie, le Royaume-Uni, l’Autriche et la République Tchèque ont ouverts leurs marchés. Et les résultats semblent au rendez-vous : amélioration de la qualité et de la disponibilité des services, une satisfaction des voyageurs augmentée accrue, une croissance du trafic…

La France, elle, est moins encline à ouvrir son marché…

Pourquoi les opérateurs nationaux historiques sont-ils encore fébriles à l’idée d’une ouverture totale ? Les géants tels que la Deutsche Bahn ou la SNCF pourront-ils garder leur situation de domination sur leur marché? Qui sont les mieux armés pour affronter la bataille du rail !?

Quoiqu’il en soit, du côté de Guillaume Pépy (le président de la SNCF), on a choisi une interprétation de la directive européenne qui semble être un retour en arrière… puisque le Réseau ferré de France (créé en 1997 par scission avec la SNCF, a finalement été réintégré à la SNCF depuis le 1er janvier 2015)

Une situation qui a d’ailleurs alerté l’Autorité de la concurrence…

Sans la fameuse « muraille de chine » permettant la stricte séparation entre gestion et exploitation des voies, sans une effective ouverture à la concurrence, le chemin de fer pourra-t-il franchir les citadelles nationales ?

Nous demanderons à un américain, Henry Posner, PDG de la compagnie ferroviaire RailRoad Development Corp (RDC), de nous donner sa vision de l’avenir du transport de voyageur et du fret...

Puis nous irons du côté du Japon:

Un opérateur ferroviaire doit-il nécessairement diversifier ses activités pour être performant ? C’est ce que semble nous enseigner l’exemple japonais.

Le Japon, berceau du train à grande vitesse (Shinkansen, né en 1964), est réputé pour être l’un des modèles ferroviaire les plus performants au monde…

Privatisée en 1987, le système ferroviaire japonais semble être un modèle de réussite… quel est son secret ? On en discutera avec Natacha Aveline . Mais pour l'heure, c'est Alain Bonnafous que nous recevons, en duplex depuis Lyon.

Un train régional de la compagnie allemande Deutsche Bahn
Un train régional de la compagnie allemande Deutsche Bahn Crédits : Wiki-observer
Un train à grande vitesse en plein Tokyo, Japon, 2008
Un train à grande vitesse en plein Tokyo, Japon, 2008 Crédits : Angelo DeSantis / AVIA BavARia

Programmation musicale :

Jean-Jacques Milteau - "Lonesome Train"

Lescop - "Tokyo la nuit"

Nicole Willis & the Soul Investigators - "Feeling free"

Une émission préparée par Clémence Allezard & réalisée par Véronique Vila

Intervenants
  • PDG de la compagnie ferroviaire Railroad Development Corp (RDC)
  • Directrice de recherche au Laboratoire Géographie-Cités, spécialiste de la question urbaine en Asie orientale
  • professeur émérite de l'Université Lumière-Lyon-II et chercheur au laboratoire d'économie des transports
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......