LE DIRECT

L'Eglise catholique à la recherche d'un nouveau souffle (2/4): De l'Irak au Pakistan: des citoyens de seconde zone

51 min
À retrouver dans l'émission

Deuxième étape de notre semaine autour des enjeux contemporains et des menaces pesant sur l'institution catholique et ses fidèles. Aujourd'hui, une émission consacrée aux minorités chrétiennes opprimées.

En Irak, le sort des Chrétiens, contraints par l’inexorable avancée de Daech, n’a jamais été aussi préoccupant…

Obligés d’abandonner leurs maisons, leurs biens, de fuir dans les pays voisins leur situation s’aggrave toujours plus… à tel point que l’hypothèse de leur disparition semble bien réelle…

Avant l’intervention américaine de 2003, ils étaient près d’1,3 millions (des catholiques en majorité mais aussi des orthodoxes et une minorité de protestants) - dont 600 000 à Bagdad et 60 000 à Mossoul…

Aujourd’hui, ils seraient moins 300 000, réfugiés entre la capitale et la région autonome kurde au nord...

Au-delà de l’Irak, les chrétiens font régulièrement l’objet de discriminations et sont souvent considérés comme des citoyens de seconde catégorie…

Selon le rapport 2015 de Portes ouvertes, une association protestante engagée dans la défense des chrétiens dans le monde, les pays où ces persécutions sont les plus manifestes, sont, dans l’ordre, la Corée du Nord les chrétiens y sont systématiquement arrêtés la Somalie, la Syrie, l’Irak, l’Afghanistan, l’Arabie saoudite, les Maldives, le Pakistan, l’Iran, et enfin le Yémen…

Quelles différentes formes ces persécutions prennent-elles en Chine, en Birmanie, en Syrie ou en Egypte ?... Peut-on parler d’une communauté chrétienne homogène ? L’appellation « chrétiens d’Orient » ne masque-t-elle pas au contraire des réalités extrêmement différentes ?... sont-elles des victimes collatérales dans des situations de violences généralisées OU sont-elles des « cibles prioritaires » ?

Nous irons du côté de l’Egypte où la communauté copte, bien que soumise à la pression des islamistes et affaiblie par une émigration continue, reste numériquement la plus importante minorité chrétienne du monde arabo-musulman.

Puis nous entendrons le témoignage de Paul Bhatti, président de l’Alliance pour les minorités au Pakistan et frère de Shahbaz Bhatti, ce ministre pakistanais tué dans un attentat à Islamabad en 2011 alors qu’il se battait pour supprimer la loi sur le blasphème.

"Les Hommes en trop, La malédiction des chrétiens d'Orient", Jean-François Colosimo
"Les Hommes en trop, La malédiction des chrétiens d'Orient", Jean-François Colosimo Crédits : Jean-François Colosimo - Radio France

Une émission par Tiphaine de Rocquigny

Intervenants
  • historien des religions et éditeur,
  • Professeur à la faculté de théologie de l’université catholique de Lille, spécialiste des études coptes et généalogiste.
  • ancien ministre chrétien de l’Harmonie nationale au Pakistan, et frère de Shahbaz Bhatti, tué en 2011 par des intégristes islamiste
  • directeur des Communications sociales de l’Archidiocèse d’Abuja, la capitale fédérale du Nigeria
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......