LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les enfants perdus de la République, après Charlie: que faire? - De Londres à Copenhague: Les sentiers de la "déradicalisation"

50 min
À retrouver dans l'émission

►►► Journée spéciale sur France culture: "Les enfants perdus de la République", après Charlie: que faire?
De Londres à Copenhague: Les sentiers de la "déradicalisation"
Aujourd’hui, 10 jours après les attentats contre Charlie Hebdo, après l’émotion, individuelle, collective, après les hommages… France culture consacre une partie de ses programmes à « l’après Charlie », et surtout à ceux qui dans cet élan de solidarité qui a mobilisé près de 4 millions de citoyens le 11 janvier dernier, ne se sont pas « sentis Charlie », ceux qui, aussi, évidemment, sont à l’origine de ces attaques contre l’hebdomadaire satirique, et contre la communauté juive avec la prise d’otages dans l’hypermarché casher de Vincennes, les mêmes qui s’en sont pris à la police….

Des enfants perdus de la République ? La société a-t-elle une responsabilité : « a-t-elle a fabriqué ces monstres » ?...

Nous allons nous demander ce matin quelles leçons tirer des itinéraires de radicalisation des frères Kouachi ?... comment se prémunir de la radicalisation et par extension du « terrorisme intérieur » en France, en Grande Bretagne, au Danemark ou encore en Allemagne…. ?

La France, on le sait, n’est pas le seul pays frappé par le phénomène de terrorisme intérieur, le départ – et surtout le retour - de djihadistes inquiète européens, américain, canadien…

De l’Allemagne au Canada… en passant par la France, la GB ou encore le Danemark nombre de pays ont découvert que certains de leurs citoyens s’étaient rendus en Irak ou en Syrie pour y faire le djihad…

Si partout le spectre de l’ennemi intérieur fait frémir, réveille les instincts de repli sur soi, ravive l’idéal d’unité nationale quelque peu à contre-courant des politiques transétatiques… au-delà de l’émotion, et des discours publics, politiques, médiatiques :

Comment comprendre la conversion au djihadisme d’une partie de notre jeunesse?... ces « enfants perdus » de la République sont-ils perdus pour toujours?... les processus de radicalisation sont-ils réversible?... que nous disent les expériences de déradicalisations? sont-elles efficaces?

Comment, le traumatisme dépassé, appréhender « ces jours d’après » ?

Nous nous intéresserons aux programmes de prévention au Danemark où a vu le jour le premier « centre » de déradicalisation avec Allan Aarslev, chef de la section “prévention et extrémisme” de la police d’Aaarhus (2e ville du Danemark) en charge de ce programme…

Nous irons en Angleterre avec Usama Hasan, que nous avions reçu il y a quelques temps, Usama Hasan, ancien activiste salafiste radical… maintenant déradicalisé et membre du think tank Quilliam…

Nous irons aussi sur l’autre rive de l’Atlantique avec Mehreen Farooq, membre de l'association "WORDE" (basée à Washington), au sein de laquelle elle est en charge de l'éducation, et du dialogue entre les communautés et au sein des communautés, toujours dans cette optique de prévenir la radicalisation de certains jeunes, dans un contexte américain qui semblait plus être celui de la « chasse aux sorcières »

Nous vous conseillons par ailleurs l'édition spéciale de Courrier International , consacrée à l'"Après Charlie", avec plus de 30 pages consacrées aux analyses de la presse étrangère.

Courrier International, Après CHarlie, janvier 2015
Courrier International, Après CHarlie, janvier 2015

Ce matin nous n'avons pas eu le temps de vous donner à entendre l'interview de Mehreen FAROOQ , membre de l'association "WORDE" (basée à Washington), dans laquelle elle est en charge de l'éducation, et du dialogue entre les communautés et au sein de la communauté musulmane, afin de prévenir la radicalisation religieuse, vous pouvez donc la réécouter ici:

Écouter
2 min
Interview de Mehreen Farooq, par Clémence Allezard

Sur TV LINK EUROPE, et pour aller plus loin, le témoignage filmé d'Usama Hasan sur son parcours : de l'extrêmisme violent à la dé-radicalisation ainsi que des informations sur le projet européen "Radical Awareness Network", mis en place en 2011 par la Commission européenne.
& pour vos oreilles, quelques musiques:

Lowkey - Terrorist?

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une chanson dans laquelle Lowkey, rappeur britannique (qui a par ailleurs mis entre parenthèses sa carrière dans la musique, le temps de reprendre ses études) connu pour ses chansons engagées revient sur la stigmatisation dont il a pu être victime. Catalogué "terroriste".

Oxmo Puccino - L'enfant seul

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Oxmo Puccino, qui a fermement condamné les attentats contre Charlie Hebdo.

Une émission préparée par Clémence Allezard

Intervenants
  • senior fellow au sein de l'émission "WORDE"
  • sociologue
  • professeur de sociologie et d’anthropologie à l’Université Lille I
  • Ancien djihadiste britannique & spécialiste du contre-terrorisme dans le think-thank "Quilliam"
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......