LE DIRECT

Les nouveaux visages de l'agriculture (2/4) - L’essor de la climato intelligence

49 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui, deuxième étape de notre série d'émissions consacrée aux nouveaux visages de l'agriculture... Ce matin, nous discutons des moyens à disposition pour adapter l'agriculture au changement climatique.

Hier, nous nous interrogions au sujet des subventions, demain il sera question des nouvelles technologies, et nous terminerons la semaine avec l'intérêt croissant des investisseurs pour la terre.

Le salon de l’agriculture s’est ouvert ce WE à Paris… Une édition marquée par une question qui lui est intimement liée : le climat (c’est, bien sûr, une sujet auquel la Franc est particulièrement attentive puisqu’elle doit accueillir, à la fin de l’année, le sommet des Nations unies sur le changement climatique (COP21).

D’ailleurs, lors de sa visite au salon, le président français a évoqué cette question. Il a dit d’ailleurs à propos des agriculteurs : « Ils ont un double défi: produire plus et réduire les effets de gaz à effet de serre ».

Nous allons nous pencher ce matin sur les conséquences du dérèglement climatique sur l’agriculture…

Ces dernières années, les sécheresses qui se sont abattues en Russie, en Chine ou encore aux USA ont eu des conséquences dramatiques sur les cultures de céréales, entrainant une forte augmentation des prix, ce qui n’est pas sans conséquences pour les ménages les plus fragiles.

Selon les Nations unies, d’ici à 2080, 600 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir d’insécurité alimentaire sous l’effet du changement climatique…

La solution ? Adapter l’agriculture au dérèglement climatique.

Changer de modèle agricole, augmenter les rendements, augmenter les revenus des agriculteurs, diminuer les émissions de GES… Bref, une agriculture qui répond à tous les défis en même temps. En tout cas qui répond à un triple défi : celui du dérèglement climatique, de l’atténuation de son empreinte sur la planète, et celui de la sécurité alimentaire… ce que les experts appellent une agriculture « climato-intelligente » - un concept porté par la FAO - L'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture).

En septembre 2014, à l’occasion du sommet sur le climat organisé à New York par le secrétaire général des Nations unies, a été lancé une «alliance internationale pour l’agriculture climato-intelligente»…

Nous retrouverons un membre de la FAO – Alexandre Meybeck - qui nous dira comment la climato-intelligence est née dans cette organisation internationale… et comment, concrètement, elle se développe sur le terrain.

De quoi s’agit-il? Que trouve-t-on derrière ce concept? Est-il réellement novateur? Qu’y a-t-il derrière la façade, les mots? N’est-ce pas une nouvelle appellation pour désigner des pratiques que l’on connaît depuis longtemps mais qui tardent à se généraliser?

Et comment pousser les agricultures vers ces nouveaux modèles?

L’avènement d’une agriculture climato-intelligente est-il réellement possible? Est-ce qu’il ne va pas falloir faire des choix – entre sécurité alimentaire, impact environnemental et adaptation au climat... Et si oui, lesquels?

Couverture du livre d'Emmanuel Torquebiau
Couverture du livre d'Emmanuel Torquebiau Crédits : Radio France

Une émission préparée par Xavier Martinet

Intervenants
  • conseilleur principal pour l’agriculture, l’environnement et le changement climatique à la FAO
  • chercheur au CIRAD de Montpellier, spécialiste en écologie tropicale et agroforesterie
  • chercheur à l’IRRI, Institut International de la Recherche sur le Riz dont le siège est situé aux Philippines
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......