LE DIRECT

Où sont passés les tuyaux ? (2/4) - Gazprom: l'Empire des tubes

50 min
À retrouver dans l'émission

Gazprom est la première compagnie productrice de gaz naturel au monde. Cette position n’est pas sans susciter quelques inquiétudes, et même quelques frictions diplomatiques au plus haut niveau. C'était le cas, il y a quelques jours encore, lorsque Bruxelles a annoncé l’ouverture d’une procédure visant le groupe gazier, pour abus de position dominante. Gazprom facturerait trop cher son gaz à des pays qui n’ont d’autre choix que de se fournir en gaz russe comme la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Bulgarie, la Hongrie, la Lituanie, la Lettonie, l’Estonie…

« L’ogre » Gazprom menacerait-il aussi l’Europe ? C’est en tout cas un refrain que l’on entend depuis quelques années, surtout depuis la crise ukrainienne du mois de janvier 2009 au cours de laquelle, au plus fort de l’hiver, Gazprom avait coupé son robinet de gaz à destination de l’Ukraine et des pays d’Europe occidentale.

En Europe, le gaz représente aujourd’hui le quart de l’énergie consommée. Or, les gisements européens s'épuisent, ce qui conduit les pays de l’Union Européenne à importer plus de la moitié de leurs besoins.

L’Europe est-elle condamnée à demeurer dépendante du gaz russe ? Peut-elle se passer de ses tuyaux? Quelles sont les stratégies qui pourraient l’y conduire ? Comment Gazprom organise sa domination sur le marché gazier ?

Intervenants
L'équipe
Chronique
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......