LE DIRECT
Un champ de maïs proche de le commune de Bouchain, Hauts-de-France.
Épisode 1 :

Crise des céréales, Brexit : l’Europe au chevet de son agriculture

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce matin, pour ouvrir notre semaine consacrée à l'agriculture: les agriculteurs britanniques vont-ils pâtir de la sortie du Royaume? Va-t-il faire bouger les lignes? Et quelle sera plus généralement l’influence du Brexit sur le secteur agricole européen, de part et d’autres de la manche ?

Un champ de maïs proche de le commune de Bouchain, Hauts-de-France.
Un champ de maïs proche de le commune de Bouchain, Hauts-de-France. Crédits : Pascal Rossignol - Reuters

Nul doute que le Brexit devrait avoir des conséquences sur l’agriculture britannique, d’abord parce que le Royaume-Uni pouvait compter jusqu’ici de près de 4 milliards d’euros de subventions chaque années, 3,8 milliards selon une étude de l'Université de Wageningen, et qu’elles représentaient 55% du revenu moyen d'un agriculteur britannique soit environ 20.000 livres sterling par agriculteur pour l’année 2014. Mais aussi parce qu’une sortie du marché unique imposera de nouvelles normes douanières qui pénaliseront irrémédiablement sa paysannerie...

Et comme le rappelait un récent rapport du Lib Dem, le parti les libéraux démocrates, ce sont près de 11 milliards de livres de produits agricoles qui sont vendus chaque année à l’UE ! La Politique Agricole Commune était au cœur des critiques contre l’Union Européenne à qui on reprochait son coût, environ 40% du budget européen, mais également la répartition inégalitaire de ses bénéfices.

Le 13 août dernier, le gouvernement Britannique, dorénavant dirigée par la conservatrice Theresa May, s’est engagé à les maintenir jusqu’en 2020 mais selon quelles modalités ? et que se passera-t-il après ? Un récent rapport du CPRE, la « Campaign to protect rural England », plaide pour une réforme du système d’aides, aujourd’hui, « 80% des versements vont à 20% des exploitations les plus grosses et les plus industrielles ».

Comment le Royaume-Uni va-t-il revoir son modèle pour faire face au défi qui attend ses agriculteurs ? Et au-delà du Royaume-Uni : quelles conséquences pour l’agriculture européenne ? En quoi la PAC pourrait-elle se voir transformer par le départ d’un de ses membres et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit d’un de ceux qui, ces dernières années, ont beaucoup pesé sur les choix dans le domaine la PAC ayant longtemps été le terrain de critique favori de nos voisins. Alors comment l’Europe pourrait-elle/devrait-elle réorienter sa politique agricole ?

Une émission préparée par Samuel Bernard.

Pour en savoir plus:

vous pouvez retrouver le site dirigé par Sophie Thoyer sur la Politique Agricole Commune (PAC), CAPeye

A paraître en décembre 2016: La Politique agricole commune (PAC) au cœur de la construction européenne, par Yves Petit (professeur de droit public à l'Université de Lorraine, responsable du Centre européen universitaire de Nancy) collection Réflexe Europe, série Institutions & Politiques, La Documentation française, à paraître, décembre 2016.

Chroniques

11H53
6 min

Le Tour du monde des idées

L'intelligence artificielle, ce n'est plus de la science-fiction
Intervenants
  • Professeur à l’Université de Montpellier SupAgro en charge du site CAP-eye, un site internet sur la Politique Agricole Commune.
  • député européen belge, membre de la Commission de l'agriculture et du développement rural.
  • Responsable de la collection de Réflexe Europe a enseigné à l’Institut d’Etudes Européennes de Paris-8.
L'équipe
Réalisation
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......