LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation d'agriculteurs organisée par la FNSEA bloquant l'entrée du groupe laitier et fromager Lactalis.
Épisode 2 :

Crise du lait : vers une re-féodalisation du monde

58 min
À retrouver dans l'émission

Fin août dernier, plus de 400 agriculteurs bloquaient les routes menant à l’usine Lactalis de Laval afin d'obtenir « un juste prix du lait ».La fin des quotas laitiers est-elle à l'origine de cette crise? Quel rôle joue la baisse de la demande chinoise? Que peut/doit faire l'Europe?

Manifestation d'agriculteurs organisée par la FNSEA bloquant l'entrée du groupe laitier et fromager Lactalis.
Manifestation d'agriculteurs organisée par la FNSEA bloquant l'entrée du groupe laitier et fromager Lactalis. Crédits : Stephane Mahe - Reuters

Ici en France, en août dernier, la crise chez Lactalis faisait grand bruit : plus de 400 agriculteurs bloquaient les routes menant à son usine de Laval pour obtenir « un juste prix du lait ». Après la précédente crise qui avait touché le secteur en 2009 qui a abouti à la création, par la Commission, d’un « fonds laitier », l’Europe du lait se retrouve à nouveau en crise.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

En cause ? L’abandon – pourtant planifié – du régime des quotas mis en place en 1984 et définitivement abandonné le 1er avril 2015. Cet outil de régulation permettait de fixer des seuils de productions pour les états-membres, et sa disparition a naturellement engendré une surproduction globale et donc, mécaniquement, une baisse des prix prenant à la gorge des éleveurs déjà au bord du gouffre.

La fin de ces quotas a entraîné non seulement une surproduction européenne mais aussi mondiale, provoquant des secousses sismiques jusqu’en Nouvelle Zélande : premier exportateur mondial du lait grâce à sa gigantesque coopérative réunissant les 10 500 éleveurs du pays : Fonterra, un fonctionnement d’ailleurs hyper structuré qui contraste avec le modèle européen très éclaté. On essaiera de comprendre ces différences de modèles.

Quelles sont les racines de la crise européenne du lait ? Est-elle liée à un manque d’organisation à l’échelle de l’union ? A une absence de concertation entre les professionnels du secteur ? Comment expliquer qu’elle semble interminable alors que, justement, en Nouvelle Zélande, la crise de 2009 semble derrière nous ? Quel rôle, aussi, la Chine, a joué dans cette crise ? Comment « moraliser » les grands groupes industriels qui se partagent de manière parfois très douteuse le marché ?

Une émission préparée par Clémence Allezard .

Chroniques
11H53
5 min
Le Tour du monde des idées
L'intelligence artificielle soulève déjà de nombreuses questions juridiques et éthiques
Intervenants
  • ingénieure agronome de formation, journaliste et chef du service « Elevage » chez la France agricole.
  • agronome au CIRAD (Pôle Pastoralisme et Zones sèches) basé à Dakar, il est spécialiste des filières laitières en Afrique de l’Ouest.
  • agroéconomiste, Institut de l’élevage, spécialiste de la Chine
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......