LE DIRECT
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015)
Épisode 1 :

D'Abu Dhabi à Beyrouth : dans le sillage du Louvre Abu Dhabi

50 min
À retrouver dans l'émission

Peut-on définir les contours d’un modèle culturel des pays du Golfe? Le "Golfe" cette région devenue le foyer d’un rayonnement par les arts reposant sur des musées à forte visibilité internationale au Qatar et à Abou Dhabi, un marché de l'art à Dubaï... Quels enjeux revêt la culture au Moyen-Orient?

Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015)
Construction du musée du Louvre Abou Dhabi aux Emirats Arabes Unis ( avril 2015) Crédits : Caren Firouz - Reuters

Cette semaine, CulturesMonde emprunte les sentiers des politiques culturelles : la culture soft-power, la culture comme ciment identitaire, contre-culture aussi ou encore arts premiers. Et ce matin pour initier cette semaine : la culture et ses enjeux dans une région secouée par de multiples crises : le Moyen Orient.

Le « Golfe » : une région devenue le foyer d’un rayonnement par les arts dont les piliers fondamentaux sont ces musées à forte visibilité internationale au Qatar et à Abou Dhabi, un marché de l’art régional basé à Dubai ou encore la Biennale de Charjah. Mais aussi plus récemment, un intérêt plus accru à la culture au sens large : donner accès à une jeunesse, de plus en plus mondialisée, à des loisirs, des divertissements, à la culture : c’est d’ailleurs au cœur du plan de réformes du vice prince héritier Mohammed Ben Salmane, plan baptisé « vision 2030 ».

Lorsque on pense au Golfe, et plus largement au Moyen-Orient, on pense au pétrole et la guerre. Mais depuis quelques années, elle s’impose également comme un nouveau terrain pour des politiques culturelles innovantes et novatrices. Le Louvre d’Abu Dhabi, un musée à visibilité mondiale, en étant probablement la vitrine la plus connue, mais d’autres existent déjà : le Guggenheim à Abhu Dabi, le Musée d’Art Islamique, dit le MIA à Doha. Et d’autres encore sont en projet, comme à Riyad qui veut construire « le plus grand musée d’art islamique du monde ».

En quoi la conception de ces grands musées à visibilité internationale varie-t-elle d’un pays à l’autre ? Est-elle la même pour les petits – et fragiles – émirats du golfe que pour le grand frère saoudien ? Et plus généralement – et au-delà du Golfe persique - quelles sont les politiques culturelles mises en place dans ce Moyen-Orient secoué par des crises à répétition ? Comment ont-elles évoluées au cours du temps ? Et que nous disent ces évolutions de la dialectique entre culture et politique ?

Quel bilan peut-on dresser des différentes stratégies menées par les Etats du monde arabe ? Et que nous disent-elles de la manière dont ces Etats se construisent une identité nationale, un récit national, et dont ils entendent les projeter au reste du monde ?

Une émission préparée par Clémence Allezard.

Intervenants
  • politologue, chercheur à l’Ecole Normale Supérieure, auteur de « Le miroir des cheikhs - Musée et politique dans les principautés du golfe Persique », ed. PUF.
  • directrice de théâtre à Amman, Jordanie
  • anthropologue, directeur de recherche au CNRS, spécialiste notamment du Yémen, a dirigé « Yémen : écrire la guerre », ed. Classiques Garnier.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......