LE DIRECT

Puissance et influence: les nouvelles diplomaties (4/5) - Diplomaties publiques en période critique

49 min
À retrouver dans l'émission

Toute cette semaine, nous diffusons les tables rondes organisées par Michel Foucher, Collège d’études mondiales (FMSH), chaire de géopolitique appliquée, enregistrées en public jeudi 27 novembre 2014. Ce matin, la troisième, consacrée aux politiques étrangères en période de crise, direction - entre autres - la Russie et le Danemark.

Nous terminons notre séminaire sur les Nouvelles Diplomaties par une table ronde consacrée à la « diplomatie publique en période critique »…

Par « diplomatie publique », on fait référence à une diplomatie « ouverte », dirigée vers les acteurs non étatiques : l’opinion, les opinions publiques, mais aussi les ONG, etc (à l’inverse d’une diplomatie plus fermée, qui serait celle qui se joue, « plus secrètement », dans le théâtre des chancelleries)… Cette « diplomatie publique », destinée à « produire » une image, ou à « agir sur » une image est de plus en plus pratiquée ces dernières années…Nous aurons l’occasion d’aborder cette diplomatie toute particulière avec l’un de ses praticiens : Klavs Holm, qui a travaillé à l’élaboration de la diplomatie publique du Danemark pendant l’affaire des caricatures de Mahomet… Comment le Danemark a-t-il géré une campagne d’hostilité qui a traversé l’ensemble du monde musulman ? Nous lui poserons la question, et nous lui demanderons aussi, d’ailleurs, si « cela fonctionne »…Il serait impossible de parler de crise diplomatique sans évoquer la situation de la Russie sur la scène internationale aujourd’hui…Comment le géant eurasiatique gère-t-il l’image d’hostilité qu’il projette de lui dans le monde occidental notamment ?... Surtout : les crises récentes illustrent-elles un changement ou une continuité dans la diplomatie russe ? Au fond, s’interroger sur cette relation entre période critique et « diplomatie publique », c’est se demander ce que permettent les périodes d’incertitude, en termes de réactivité des appareils diplomatiques, en termes aussi de redéfinition des grandes orientations de politique étrangère… Ou comment les diplomates sont, d’une certaine manière, contraints de pratiquer une science de l’adaptation de tous les instants ?... Nous en parlerons également avec celui qui a conçu cette journée de réflexion, Michel Foucher…

Une émission préparée par Antoine Dhulster et Clémence Allezard

Intervenants
  • directeur du RIAC, Moscou et de la New Eurasia Foundation in Moscow (Russie)
  • ambassadeur permanent du Danemark auprès de l'OCDE, Paris
  • Géographe, ancien ambassadeur de France, titulaire de la chaire de géopolitique appliquée au Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMHS).
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......