LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Table ronde - actualité internationale

51 min
À retrouver dans l'émission

Marc Semo, Stéphane Lacroix, Marc Lavergne
Marc Semo, Stéphane Lacroix, Marc Lavergne Crédits : Radio France

Durant l’été, le réseau des frères musulmans a été assez largement mis à mal: plus d’un millier de personnes (essentiellement des partisans de Mohamed Morsi) ont été tuées et 2000 membres de la confrérie arrêtés…Plus récemment, la semaine dernière, le ministre de l'Intérieur Mohammed Ibrahim a réchappé à un attentat à la voiture piégée, et deux jours plus tard, une bombe était désamorcée sur une voie ferrée le long du canal de Suez.

Dans le Sinaï, les violences entre militaires et groupes islamistes armés ont fait plusieurs morts (mercredi dernier, par exemple, 6 soldats ont péri dans l’explosion de deux voitures piégées); il n’en fallait pas plus pour que les autorités décident, hier, de prolonger l’état d’urgence dans le pays.

On a donc deux phénomènes qui se profilent et qui se font face. Le premier étant une riposte d’une partie des islamistes qui considèrent que l’élection démocratique leur a été volée et qui, font le choix de la radicalisation, de la violence voire du terrorisme. Phénomène auquel répond la rhétorique «anti-terroriste» des autorités qui semblent peu à peu installer les conditions d’une répression durable.

Sommes-nous à l’aube d’une nouvelle ère terroriste? Comment l’Egypte va-t-elle pouvoir sortir de cercle vicieux où la violence répond à la violence? Par ailleurs, dimanche dernier, Amr Moussa a été élu président du « comité des 50 ».

L’ancien Ministre de Moubarak, ancien candidat à la présidentiel, ancien secrétaire général de la Ligue arabe a donc la charge de travailler sur un nouveau texte constitutionnel qui devrait voir le jour dans les deux mois.

Que peut-on attendre d’une nouvelle constitution? Ce Comité -duquel ont été écartés les frères musulmans- a-t-il la légitimité pour proposer une nouvelle constitution qui devrait être soumise à référendum?

Intervenants
  • Géopolitologue, directeur de recherche au CNRS
  • Professeur associé à l’Ecole des affaires internationales de Sciences Po, chercheur au CERI
  • correspondant diplomatique du Monde
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......