LE DIRECT

Table ronde d'actualité internationale - Affaire Nisman : la fin de l’ère Kirchner ?

51 min
À retrouver dans l'émission

Certains médias argentins, une partie de l’opinion, semblent convaincus que les services de renseignement sont impliqués dans la mort du procureur Alberto Nisman. Jusqu’à quel point l’affaire Nisman pourrait déstabiliser le pouvoir en Argentine ? Et au-delà du cas Nisman, où va cette Argentine après 12 années d’ère Kirchner ?
<source type="image/webp" srcset="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAcACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAIDAQQF/8QAHxAAAgIBBQEBAAAAAAAAAAAAAAECESEDBBITUTFB/8QAFgEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIB/8QAFxEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAABEBIf/aAAwDAQACEQMRAD8A8iSoUZ5MoZgUC628npc7I0IMAAAe8Ftt1qT7VarBz/hqb G3hmKqTacYvF4QmtDhKgi2o2vR9w74t EXbFzJUAA0pD//2Q== "data-dejavu-srcset="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/03/ffddb6b1-c97b-11e4-adec-005056a87c89/838_rtr4q6cg.webp"class="dejavu"><img src="data:image/jpeg;base64,/9j/2wBDACgcHiMeGSgjISMtKygwPGRBPDc3PHtYXUlkkYCZlo AjIqgtObDoKrarYqMyP/L2u71////m8H////6/ b9//j/2wBDASstLTw1PHZBQXb4pYyl Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj4 Pj/wAARCAAcACoDASIAAhEBAxEB/8QAGQAAAwEBAQAAAAAAAAAAAAAAAAIDAQQF/8QAHxAAAgIBBQEBAAAAAAAAAAAAAAECESEDBBITUTFB/8QAFgEBAQEAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIB/8QAFxEBAQEBAAAAAAAAAAAAAAAAABEBIf/aAAwDAQACEQMRAD8A8iSoUZ5MoZgUC628npc7I0IMAAAe8Ftt1qT7VarBz/hqb G3hmKqTacYvF4QmtDhKgi2o2vR9w74t EXbFzJUAA0pD//2Q== " alt="Manifestation pacifique pour honorer la mémoire du procureur Alberto Nisman" class="dejavu " data-dejavu-src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2015/03/ffddb6b1-c97b-11e4-adec-005056a87c89/838_rtr4q6cg.jpg" width="838" height="560"/>
Manifestation pacifique pour honorer la mémoire du procureur Alberto Nisman Crédits : Edgard Garrido

                                                                                                            <em itemprop="copyrightHolder">Reuters</em></span></figcaption></figure> 

Table ronde d'actualité internationale en partenariat avec le journal Libération: Affaire Nisman : la fin de l'ère Kirchner ?
Alors que l’Argentine est d’ores et déjà tournée vers l’élection présidentielle d’octobre prochain, le pays est secoué depuis plusieurs semaines par ce que l’on appelle désormais « l’affaire Nisman »… ce procureur, mort il y a qq semaines alors qu’il accusait Cristina Kirchenr d’entrave à la justice dans l’enquête sur l’attentat de 1994 contre l’Association mutuelle israélo-argentine (Amia) qui avait fait 85 morts et 300 blessés…

Retrouvé mort dans sa salle de bains une balle dans la tempe et un pistolet à ses côtés, certains médias et une partie de l’opinion semblent convaincus que les services de renseignements argentins sont impliqués dans ce qu’ils pensent être un assassinat.

Depuis, le pouvoir est fortement déstabilisé… il faut dire que les indices s’accumulent, laissant penser que la présidente argentine aurait pu tenter de couvrir des suspects iraniens en échange d'accords juteux en pétrole et agroalimentaire avec Téhéran.

Dans un premier temps, un juge avait décidé de ne pas poursuivre la présidente, mais voilà qu’un autre procureur a décidé il y a quelques jours de faire appel…

Nous allons essayer de comprendre ce qu’il y a derrière cette affaire… et de comprendre jusqu’à quel point elle pourrait déstabiliser le pouvoir.

Mais aussi, au-delà du cas Nisman, nous allons nous demander où va cette argentine après 12 années d’ère Kirchner (Cristina ayant succédé à Nestor, feu son mari).

Le Parti justicialiste a-t-il encore de beaux jours devant lui? Quel avenir pour le péronisme, dont Kirchner se revendique? D’ailleurs, que reste-t-il de l’héritage de Juan Domingo Peron, ancien président (1946-1955 et 1973-1974) qui avait dominé la vie politique du pays durant presque 3 décennies (si on laisse de côté la parenthèse des deux dictatures militaires)? Et quelles sont les figures qui, demain, pourraient compter dans le paysage politique du pays?

Nous recevons:

Renée Frégosi, philosophe et politologue, maître de conférences à l’Université Paris 3, rattachée à l’IHEAL

Denis Merklen, professeur de sociologie à l’Université de la Sorbonne Nouvelle Paris 3, rattaché à l’IHEAL, spécialiste de l’Argentine

Marc Semo, responsable du service Monde de Libération.

& le retour du Sénégal de Jean-Paul Mari , grand reporter indépendant, prix Albert Londres 1987 pour un « retour de » dans le sillage de notre semaine « après l’attentat » puisque Jean-Paul Mari a brossé le portrait de plusieurs jeunes Sénégalais, qui bénéficient du programme de la "Fondation 15" qui œuvre - entre autres - à prévenir les dérives extrémistes d’ados souvent livrés à eux-mêmes, contraints à la mendicité, à travailler dès leur plus jeune âge…

Pour aider & contacter la fondation 15 un petit clic par ici.

Une émission préparée par Xavier Martinet et Clémence Allezard

Intervenants
  • Sociologue, professeur à l'Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 et membre de l'Institut de Hautes Etudes sur l’Amérique latine.
  • correspondant diplomatique du Monde
  • grand reporter, auteur
  • philosophe et directrice de recherche en science politique à l'Institut des hautes études d’Amérique Latine.
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......