LE DIRECT

Table ronde d'actualité internationale - La traduction comme passeur culturel?

49 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui, jusqu'à demain 6h, France Culture fête le livre. CulturesMonde l'a célébré toute la semaine, et pour clore cette épopée romanesque, ce monde dans un miroir, nous nous intéressons ce matin à la traduction, imiter, transcrire, dénaturer, quel impact sur le texte ? Quel rôle du traducteur? En partenariat avec Libération.

Comme chaque vendredi, Cultures Monde organise une table ronde d'actualité internationale... Une table ronde un peu spéciale pour cette journée – et à l'issue d'une semaine entière sur CulturesMonde – entièrement consacrée au livres sur France Culture, c'est du rôle de la traduction littéraire dont il sera question... En Amérique Latine, Russie, Etats-Unis....

Et dans le cadre de notre partenariat avec le quotidien Libération c'est le journaliste et traducteur de littérature mexicaine René SOLIS qui nous accompagne aujourd'hui...


Des « Ambassadeurs et passeurs de la littérature étrangère »... Ces mots étaient ceux de la présidente de l'Association des Traducteurs Littéraires de France, la traductrice de littérature américaine Laurence KIEFE lors d’une journée de rencontres entre professionnels organisées par le CNL le 6 octobre dernier... Des propos peut-être emphatiques en regard de l'objet de la journée – l'augmentation de 3 euros par feuillets du seuil minimal d'admissibilité aux aides – mais pas au vu de la forme de la réunion puisque (LK) « pour la première fois les traducteurs s'adressent à ceux qui les diffusent […] libraire, éditeurs, bibliothécaires, organisateurs de salons et de festivals »...

S'agissait-il d'une procédure de courtoisie dans un moment où l'édition française a de plus en plus recours aux traducteurs – la part des traductions dans le marché du livre ne cesse d'augmenter, 17,8 % avant le Salon du Livre selon le MinCult – ou bien de la reconnaissance nouvelle d'un rôle éditorial et peut-être plus largement culturel...


Il se trouve qu'un événement récent à l'échelle de l'histoire de la traduction a remis en lumière son rôle dans la chaîne de l'édition : En 2011 a été publié la 1ère traduction en France d'un roman nord coréen... Des amis , traduit et découvert par Patrick MAURUS, était écrit par un ancien ouvrier en usine Baek NAM RYONG, il faisait le récit d'un divorce... Sur le plan strictement éditorial, c'était un événement de dimension mondiale... Mais le contenu du livre aussi était intéressant : une histoire de couple ou plutôt une histoire de divorce, l'intime confronté au regard de la société nord-coréenne...

L'histoire elle-même de la découverte du livre, de son auteur, des négociations du manuscrit et de sa traduction vaudrait peut-être elle aussi un roman...

La traduction n'avait pas besoin de lettres de noblesse mais l'événement a peut-être eu le mérite de lui redonner un CV auprès des milieux littéraires... Dans un monde aux frontières culturelles qui se ferment de plus en plus devant la maladie, la guerre, la propagande ou le langage uniformisé y a-t-il un rôle nouveau pour les traducteurs, et quels en sont les résultats concrets sur la nature et le contenu des textes traduits ?

Alors dans une littérature de crise, celle que l’on retraduit ou que l’on traduit pour la 1ère fois, les traducteurs sont-ils les nouveaux ambassadeurs ?

« Traduttore, tradittore » selon le proverbe bien connu... Traduire c'est trahir, mais trahir quoi, ou qui, lorsque trahir un texte c'est aussi accéder à un monde ?

Avec nous pour en discuter:

Bernard Hoepffner , traducteur, président de l'ATLAS, l'Association pour la promotion des traductions littéraire... grand traducteur de l'anglais, Joyce, mais aussi Mark TWAIN et beaucoup d'auteurs des Etats-Unis...

Sophie Benech , traductrice du russe (Gallimard, Interférences) Notamment de Svetlana ALEXIEVITCH, et Ludmila OULITSKAIA

René Solis , journaliste à Libération, traducteur.

& le Retour de Guinée de Solenne LE HEN, alors qu'aujourd'hui François Hollande se rend à Conakry. Solenne Le Hen a recueuilli le témoignage poignant, saisissant de Zorbo Doré, médecin qui a survécu au virus Ebola.

Un témoignage rare, donc celui d'un survivant au virus Ebola, Zorbo DORE dont un extrait été diffusé ce matin dans le choix de la rédaction sur France Culture... Zorbo Doré qui est aide soignant au centre Donka de MSF à Conakry, capitale de la Guinée...

Et c'est vous qui avez enregistré ces paroles... Solenne LE HEN , Bonjour... Journaliste au service santé de France Inter, notre radio sœur...

Avec la Guinée qui revient sous l'œil des journalistes français puisque c'est aujourd'hui en milieu de journée que le Pdt François HOLLANDE atterira à Conakry pour une courte visite avant le Sommet de la francophonie de Dakar... Visite pendant laquelle il rencontrera le Pdt Alpha CONDE et visitera les installations de l'Institut Pasteur dans l'hôpital de Donka alors que le dispositif français est en cours de finalisation...

C’est la 1ère visite d'un chef d'Etat étranger dans la région où le virus qui a déjà tué 5689 personnes depuis un an...

La Guinée importante à de nombreux point de vues... C'est là – en Guinée forestière – que le 1er cas de la nouvelle épidémie a été déclaré en décembre 2013... Et parce qu'elle se trouve en pleine zone d'influence économique et diplomatique française... Le Mali au Nord, la Côte d'Ivoire au Sud...

Zorbo Doré, médecin, Centre de Donka, Guinée-Conakry
Zorbo Doré, médecin, Centre de Donka, Guinée-Conakry Crédits : Solenne Le Hen - Radio France

Une émission préparée par Antoine Dhulster & Clémence Allezard, présentée par Xavier Martinet et réalisée par Charles Le Gargasson.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......