LE DIRECT

Tziganes, Roms : ces indésirables que l’Europe ne veut pas voir (3/4) - De l’école au travail: les obstacles à l’intégration

51 min
À retrouver dans l'émission

Martin Olivera
Martin Olivera Crédits : Radio France

Le thème « Rom » est devenu aujourd’hui un topo des discours politiques : en France bien évidemment , croisant plus généralement les thématiques du racisme et de l’exclusion (les péripéties politiques et médiatiques autour de Leonarda l’attestent ces derniers jours). Mais également dans l’ensemble de l’Europe et notamment de l’Europe de l’Est et ce depuis bien longtemps.

La chute du mur de Berlin et la volonté de ces pays ( Roumanie, Bulgarie…) de rejoindre l’Union Européenne ont en effet remis le thème Rom au cœur des discours politiques, ravivant l’anti-tsiganisme de ces sociétés. Souvenons-nous lorsque les pays d’Europe occidentale pointaient du doigt le traitement des Roms dans ces pays, faisant de l’amélioration de leurs traitements une des conditions de l’entrée dans l’Union Européenne. Premières victimes de la crise économique postsoviétique, ils deviennent alors coupables pour beaucoup d’Européens de l’Est d’une forme de « retard » des pays concernés. L’Union européenne parle alors de la nécessité d’ « intégrer » ces Roms, pourtant présents depuis des siècles en Europe et donc déjà bien européens, mot qui se répand ensuite dans l’ensemble des pays européens.

Bref, l’Union a fait du thème « Rom » un thème européen, mais pourquoi ? Dans quelle mesure le « thème Rom » est-il réel en Europe de l’Est ? A-t-il une pertinence politique? Peut-on parler d’anti-tsiganisme sans parler de la chute du modèle soviétique ? Et puis, que signifie cette « intégration des Roms » dont on ne cesse de parler ?

Nous tenterons de répondre à ces questions grâce à Martin Olivera avec nous en plateau, anthropologue, membre de l'Observatoire européen Urba-Rom, et auteur de La tradition de l’intégration , aux Editions PETRA ( 2012).

Nous donnerons ensuite corps aux conséquences de la montée dans les discours politiques de ce « thème Rom ». En Hongrie tout d’abord avec Bence Flieghauf, réalisateur de Just the wind (sortie 12 juin 2013), film sur la montée de l’anti-tsiganisme en Hongrie. Et enfin, nous donnerons la parole à Frédéric Castaignede, qui nous parlera de Nadejda, sorte de bidonville fermé en Bulgarie et avec qui nous parlerons de la pauvreté « invisible ».

Intervenants
  • Journaliste et réalisateur du documentaire « la Cité des Roms » (ARTE 2008).
  • réalisateur hongrois notamment du film Just the wind (2013).
  • ethnologue et coordinateur 'Action tsigane' au sein de l'association Rues et cités qui a pour objet la protection de l’enfance, la prévention de l’exclusion, et l’aide à l’insertion professionnelle, spécialiste de l'histoire des Roms

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......