LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Urgences migratoires (4/4) - Réfugiés au Moyen-Orient : le poids des diasporas

50 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine Culturesmonde réalise une série "migrations". Après avoir parlé lundi de la réponse européenne controversée à la crise des migrants, mardi du sort des Rohingyas en Asie du Sud-Est et mercredi de la problématique intégration et régularisation en Amérique. Nous terminons cette épopée au Moyen-Orient : où les exils de syriens, palestiniens... tendent à créer de véritables diasporas.

Enfants syriens dans un camp de fortune pour réfugiés syriens à Bar Elias, Liban. 15 Mars 2015
Enfants syriens dans un camp de fortune pour réfugiés syriens à Bar Elias, Liban. 15 Mars 2015 Crédits : Jamal Saidi - Reuters

Selon les chiffres du Haut Commissariat pour les Réfugiés, HCR, depuis le début de la révolution syrienne, plus de 3,3 millions de Syriens ont fui leur pays cherchant à échapper aux djihadistes de l’Etat islamique mais aussi aux bombardements du régime. D’ailleurs, sur l’année 2015, 30 % des dossiers de demande de réinstallation soumis aux Etats par le HCR concernent des Syriens. Ils seraient 1 160 000 au Liban, 850 000 en Turquie ou encore 620 000 en Jordanie.

Première destination, donc, le « pays du cèdre », dont le nord est quasiment devenu une base arrière pour les rebelles, notamment pour les combattants de l’Armée syrienne libre tandis que le Hezbollah libanais se bat aux côtés de l’armée de Bachar el-Assad. La contagion du conflit syrien au Liban vient réveiller le douloureux souvenir de la guerre civile et notamment de ces camps de refugiés palestiniens, soupçonnés d’être des espions à la solde de Damas.

Dans ce contexte, l’afflux de milliers de Syriens dans ce pays de 4 millions d’habitants menace de déstabiliser un peu plus le Liban et notamment l’économie chancelante du pays.

En effet, les réfugiés syriens représentent aujourd’hui plus du quart de la population totale et dans certains villages, les réfugiés sont plus nombreux que le Libanais eux-mêmes. Une situation qui préoccupe les autorités libanaises. A tel point qu’en février dernier, le gouvernement libanais a décidé d’imposer des visas ou des permis de séjour aux demandeurs d’asile.

Nous allons nous intéresser ce matin à l’urgence migratoire qui agite le Moyen-Orient. Nous aborderons, en particulier, la façon dont les diasporas conditionnent ces parcours migratoires et comment elles s’y prennent pour les soutenir, depuis l’extérieur, notamment du côté des diasporas palestiniennes en Amérique latine.

Nous retrouverons Kamel Dorai , depuis Amman, en Jordanie, qui nous parlera des pratiques transnationales au sein de la diaspora palestinienne et irakienne.

Nous entendrons également Mohamed Jamous , un palestinien originaire de Yarmouk, un camp palestinien situé en Syrie, à quelques kilomètres de Damas, pris en étau entre les forces du régime et les djihadistes de l’EI. Un camp qu’il a quitté en 2013 pour gagner l’Europe.

Et nous ouvrons cette émission avec Daniel Meier

Une émission préparée par Tiphaine de Rocquigny

Au programme de cette semaine "Urgences migratoires" :

Lundi : L'Europe de la discorde

Mardi : Asie du sud-est : la malédiction des Rohingyas

Mercredi : Des Etats-Unis à la République Dominicaine : la promesse de l’intégration

Jeudi : Réfugiés au Moyen-Orient : le poids des diasporas

Intervenants
  • chargé de recherche au CNRS au laboratoire MIGRINTER (CNRS – Université de Poitiers), spécialiste des réfugiés irakiens et syriens.
  • docteur en sociologie politique, spécialiste de la question des réfugiés syriens au Liban
  • chanteur syro-palestinien, membre du groupe Refugees of Rap
L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......