LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le mont du Corcovado

Brésil de Bolsonaro, le ‘nouvel ordre’ face aux gardiens de la Terre Mère ?

58 min

Le Brésil de Bolsonaro, est-il compatible avec les enjeux environnementaux et la sauvegarde des peuples autochtones ?

Le mont du Corcovado
Le mont du Corcovado Crédits : Emir Terovic - Getty

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences

Planète Monde
Planète Monde Crédits : Le Monde

Fort de ses 209 millions d’habitants, et présenté comme « la ferme du monde », le Brésil est le cinquième pays de la planète par sa taille de 8,5 millions de kms2. Il est aussi celui qui abrite une grande partie de la forêt amazonienne, ce poumon vert vital à la survie des hommes et trésor de la biodiversité. Mais le Brésil de Jair Bolsonaro, élu fin 2018, a désormais l’image d’un pays climato-sceptique, loin du temps du Sommet de la Terre organisé à Rio en 1992.
Les ONG environnementalistes s’inquiètent et les peuples indigènes multiplient leurs appels à sauver la Terre Mère, car ceux que l’on appelle les gardiens de la nature subissent de plein fouet la mondialisation et la politique économique en vigueur. La presse relaye les cas de terres convoitées, de richesses accaparées, de déforestation, d’expropriations, et de l’acculturation aussi qui touche les tribus indiennes… À l’âge de 87 ans, le cacique Raoni est actuellement en tournée en Europe, pour la neuvième fois de sa vie.

Quel rôle peuvent jouer les peuples autochtones dans la protection de la planète et qu’ont-ils à nous apprendre afin de réduire les conséquences du réchauffement climatique ?
Simon Roger, rédacteur en chef des pages Planète-Sciences du journal le Monde, Sabah Rahmani, journaliste et anthropologue, auteur du livre « Paroles des peuples racines », paru chez Actes Sud. Et Martine Droulers, géographe, directrice émérite de recherche au CNRS, auteur avec Céline Brogio, du livre « Le Brésil », QSJ PUF.

Puis en seconde partie d’émission, c’est Marie Sabot que nous recevrons pour le festival musical « We Love Green » qui se tiendra les 1er et 2 juin dans le bois de Vincennes, en partenariat avec Le Monde, des concerts, des rencontres, des conférences…le temps d’un week-end éco-responsable.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le choix musical de Sabah Rahmani

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Woo ah mercy, mercy me                                                                              
Ah, things ain't what they used to be.                                                                              
No, no, where did all the blue skies go,                                                                              
Poison is the wind that blows                                                                               
From the north and south and east                                                                               
Woo mercy, mercy me                                                                              
Ah things ain't what they used to be, no, no                                                                              
Oil wasted on the ocean and upon                                                                              
Our seas fish full of mercury, ah. oh                                                                              
Ah things ain't what they used to be                                                                              
What about this over crowded land                                                                              
How much more abuse from man can she stand?                                                                              
Oh mercy, mercy me.                                                                              
Ah things ain't what they used to be.                                                                              
No, no, no, radiation underground and in the sky;                                                                              
Animals and birds who live near by are dying oh,                                                                              
Oh mercy, mercy me.                                                                              
Ah things ain't what they used to be.                                                                              
No, no, no, radiation underground and in the sky;                                                                              
Animals and land how much more abuse from man can she stand?

Auteurs-compositeurs : MARVIN GAYE,MARVIN P GAYE

La phrase mantra de Sabah Rahmani

Le ciel et la terre sont en nous. Gandhi

Les conseil documentaires de Sabah Rahmani

Le geste écolo de Sabah Rahmani

Manger bio, pour honorer, soigner la terre et notre corps.

Les Liens en plus

Seconde partie : Festival WE LOVE GREEN

Programme Festival We Love Green
Programme Festival We Love Green

Le samedi 1er et dimanche 2 juin 2019, au coeur du Bois de Vincennes, 80 000 personnes viendront danser, manger, penser, agir, comprendre, échanger, boire, créer, explorer, partager, durant les deux jours du plus vert des festivals de musique parisiens.

Un week-end de 50 concerts & dj-sets, 5 scènes musicales, 1 scène conférences en collaboration avec Le Monde, plus de 50 restaurants engagés, 1 grand banquet, 1 programme scéno & artistique international, projections films & documentaires, un espace enfants.

L'objectif du festival est toujours de mettre l'environnement au coeur de la musique à travers des valeurs militantes.

En terme de :

  • développement durable (approvisionnement en eau et énergie, gestion des déchets)
  • économie sociale et solidaire (village start up)
  • gastronomie (plats 100% tracés, locaux et bio, banquet vegan)
  • perspectives d'avenir (scène think tank : conférences)

Deux nouveautés cette année : 

  • ZERO CARBONE
    Sont testées toutes les innovations pour alimenter les scènes, bars, restaurants. Le festival fonctionnera avec une ferme solaire et un prototype à hydrogène, des groupes à bio-carburants (B 100 huiles alimentaires recyclés).
    La vaisselle de tous les festivaliers est compostée et bio méthanisée.
    L’eau est gratuite, les équipes techniques équipées de gourdes.
    Les émissions carbone sont toutes compensées: 80 000 arbres sont plantés avec Ecosia (1 par festivalier) pour neutraliser 1200 tonnes de CO2 par an.  
    ZERO PLASTIQUE
    Carafes et gourdes remplaceront les bouteilles, brownies et gâteaux maison les barres chocolatées emballées, les écocups sont consignées, la vaisselle est 100% compostable 100% recyclée, les déchets sont triés et transformés sur

Les Liens en plus (seconde partie)

Programme Think Tank
Programme Think Tank

La Revue de presse

  • Une cartographie mondiale des symbioses microbiennes des arbres révèle leur rôle clé dans la régulation du climat !
    Selon le CIRAD, qui a pris part à cette étude menée par le GFBI, Initiative pour la biodiversité des forêts mondiales, si les émissions de carbone se poursuivent d’ici 2070, 10% des champignons ectomycorhiziens des arbres auront disparus, ce qui se traduirait alors par des émissions de CO2 plus importantes….
    À lire sur le site du cirad, en date du 15 mai - CIRAD 15/05/2019 
  • Au moins 654 entreprises, en Europe, ne respectent pas le règlement Reach et utilisent des substances chimiques, potentiellement dangereuses pour la santé et l’environnement. Ce règlement, qui existe depuis 2007, oblige les industriels à fournir des informations (sur la toxicité, l’écotoxicité, le devenir dans l’environnement, etc.) afin d’évaluer la dangerosité de leurs produits. Sur les 654 entreprises différentes, l’Allemagne en compte 169, l’Angleterre (80), les Pays-Bas (68), la France (56), l’Italie (49), l’Espagne (42) et la Belgique (38). (Le Monde.fr, Stéphane Mandard, 22 mai).

Le PLUS et le MOINS

LE MOINS : La contamination de terrains de jeu pour enfants en Italie

Une contamination par des pesticides provenant de vignes et vergers de pommiers, dans le sud Tyrol. À découvrir sur le site de Générations futures. GENERATIONS FUTURES 21/05/2019 

LE PLUS : T-Campus, le campus de la Transition écologique et sociale

Un campus qui s’est tenu à Forges en Seine-et-Marne, pendant deux mois, et qui a rassemblé des étudiants, des chercheurs, des enseignants, des professionnels pour répondre aux revendications des étudiants d’être formés aux enjeux écologiques, économiques et humains… À découvrir, le site du T-Campus

Revue de web sur l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon  et de Valérie Ernould de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

Bibliographie : Vanessa Chang

Intervenants
  • journaliste au Monde
  • Journaliste et anthropologue
  • Géographe, Directrice de recherche émérite au CNRS / Centre de recherches et de documentation de l’Amérique latine (CREDAL) de Paris III
  • Co-fondatrice et directrice du Festival We Love Green
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......