LE DIRECT
L'explorateur Chirstian Clot

Explorateurs… parce que le monde se rêve encore !

58 min

Pourquoi, à l’heure des robots et autres technologies dernier cri, nous avons plus que jamais besoin de l’homme et de sa passion exploratrice pour comprendre le monde.

L'explorateur Chirstian Clot
L'explorateur Chirstian Clot Crédits : Lucas Santucci Zeppelin Network

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde

On a tous une définition de l’explorateur, de grands espaces en guise d’images mentales et des noms qui traversent l’esprit, de Christophe Colomb à Bertrand Piccard, de Louis-Antoine de Bougainville à Jean-Louis Etienne que l’on vient d’entendre. Pour des hommes comme Christian Clot, vice-président de la Société des Explorateurs, être explorateur, c’est vouloir découvrir de nouvelles données, de nouveaux savoirs, pour soi, et surtout pour les autres ; c’est "repousser les limites de ce qui est connu, en laissant une trace du dernier point atteint, pour que le suivant puisse repartir de ce même point et faire le pas suivant”. Arpenter des environnements différents, des lieux inexploités, des territoires extrêmes…, sur et sous terre, dans les eaux et dans les cieux, ouvrir un chemin et se confronter aux éléments, sentir qu’on ne contraint pas la nature, mais que l’on doit composer avec elle, la respecter..., et surtout accomplir ses rêves !

Dans notre monde ultra-connecté, des lieux et des espèces sont encore à découvrir, des pans entiers de notre terre restent à arpenter et à comprendre pour ceux qui allient la peur, le risque avec la beauté brute de la terre et le futur de notre planète.
Avec nous Christian Clot, explorateur, vice-président de la Société des Explorateurs, auteur du livre « Moi, Christian Clot, explorateur» et coordinateur du livre « 100 ans d’exploration » (paru chez Glénat).

Le choix musical

Léonard Cohen, « Closing Time »

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La phrase de notre invité

Cherchez toujours l’émerveillement, aussi ténu soit-il, surtout dans les pires moments.

Conseil de lecture 

  • Romain Gary, Les Racines du ciel, Gallimard, 1972

Un Français, Morel, entreprend en Afrique une campagne pour la défense des éléphants menacés de tous les côtés tant par les chasseurs que par les lois dites "inexorables" du progrès

  • Romain Gary, Les Cerfs-Volants, Gallimard, 1983

Pour Ludo le narrateur, l'unique amour de sa vie commence à l'âge de dix ans, en 1930, lorsqu'il aperçoit dans la forêt de sa Normandie natale la petite Lila Bronicka, aristocrate polonaise passant ses vacances avec ses parents... Pour traverser les épreuves, défendre son pays et les valeurs humaines, pour retrouver son amour, Ludo sera toujours soutenu par l'image des grands cerfs-volants, leur symbole d'audace, de poésie et de liberté inscrit dans le ciel.

  • Joseph Kessel, Les Cavaliers, Gallimard, 1982

Kessel a situé en Afghanistan une des aventures les plus belles et les plus féroces qu'il nous ait contées

Les gestes du quotidien

Aimer !

Liens

La Revue de presse

  • Selon une étude de Santé publique France menée auprès de 4 000 femmes ayant accouché en 2011, et publiée mardi dernier, les femmes françaises enceintes seraient, en Europe, les plus exposées au mercure et à l'arsenic, car elles consomment plus de poissons et de fruits de mer.
    On a retrouvé du mercure chez 91% d'entre elles, et de l'arsenic chez 100% d'entre elles. Pour rappel, l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) recommandait déjà aux femmes enceintes d'"éviter à titre de précaution de consommer les poissons les plus contaminés", c’est-à-dire les requins, lamproies, espadons, le thon, le brochet ou encore la dorade. Le journaliste de l’AFP précise aussi qu’un premier volet de l'étude menée sur ces mêmes 4.000 femmes, et publié fin 2016, avait montré leur contamination par d'autres polluants comme les dioxines, le bisphénol A, les phtalates… (site AFP)
  • Les Marais et tourbières des vallées de la Somme et de l'Avre ont été labellisées au titre de la Convention de Ramsar qui garantit la protection des zones humides. Le site s’étend sur 13 100 hectares et abrite une diversité et une richesse écologique exceptionnelle, et des espèces rares, et menacées. … À lire sur le site du Ministère de l’écologie

Le PLUS et le MOINS

LE MOINS : Les Etats généraux de l’alimentation

Les Etats généraux de l’alimentation qui, de belle idée ambitieuse s’est muée en querelle de ministères, et au final en citrouille… On a sonné la fin de la rencontre, et dans l’attente du bilan, beaucoup reste sur leur faim…  Lire l'article du site ActuEnvironnement.

LE PLUS : Des pêcheurs replantent des coraux au large de la côte Kenyane.

Depuis 2014, sur une zone expérimentale protégée de 350 mètres carrés, financée par le Fond Global pour l'Environnement (GEF) par l'intermédiaire du programme de l'ONU pour le développement (UNDP), par le gouvernement Kenyan et la Banque Mondiale, pas moins de 835 fragments de coraux ont été transplantés afin de sauver cet écosystème en danger. A lire l’article de Louise Sarant sur SciencesetAvenir.fr 

Les Echos de la terre

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde, dans les Echos de la terre nous évoquons un projet mené au sein du Master-Lab « Habiter l’Anthropocène » de l’Ecole Spéciale d’Architecture de Paris ; la métamorphose d’une forêt sauvage, celle de la Corniche des Forts en Seine-Saint-Denis et les idées des étudiants architectes pour faire vivre ce lieu de forte biodiversité avec la ville… Nous en parlerons avec Charlotte Fauve, membre du Jury de ce projet, ingénieur et journaliste spécialisée art, nature et urbanisme, et Meryem Lahlou, étudiante saluée par le jury.

Un environnement sauvage se dresse au milieu de la ville de Romainville
Un environnement sauvage se dresse au milieu de la ville de Romainville Crédits : Ines Smouni

Revue de web sur l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALEDécouvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

Intervenants
  • explorateur, vice-président de la société des explorateurs
  • Ingénieur et journaliste spécialisée art, nature et urbanisme,
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......