LE DIRECT
Deux morses s'embrassent au zoo de Hagenbeck à Hambourg (6 mai 1967)

L'homosexualité animale, la nature au grand jour !

58 min

Les scientifiques et éthologues ont longtemps utilisé des termes ‘détournés ‘tels que « pseudo-copulation », « comportement sexuel aberrant » ou même « contre nature »… pour qualifier tout simplement l’homosexualité qui se donne à voir naturellement dans le monde animal.

Deux morses s'embrassent au zoo de Hagenbeck à Hambourg (6 mai 1967)
Deux morses s'embrassent au zoo de Hagenbeck à Hambourg (6 mai 1967) Crédits : Keystone / Intermittent - Getty

Émission en partenariat avec le service Planète-Sciences du Monde

Le Monde
Le Monde

Encore tabou dans la communauté, savante ou civile, de certains pays du monde, le sujet ne peut toujours pas y être abordé avec une totale sérénité, comme Fleur Daugey, auteur du livre « Animaux homos » (paru chez Albin Michel) en a fait l’expérience.  Et pourtant, l’homosexualité animale offre de multiples facettes que l’on ne peut plus ignorer et représente une des options possibles pour s’adapter aux variations de l’environnement.

L’homosexualité est dans la nature, et nous en parlons avec Fleur Daugey, éthologue, journaliste scientifique et auteure du livre « Animaux homos. Histoire naturelle de l’homosexualité » paru chez Albin Michel, Thierry Lodé, biologiste, professeur d’écologie évolutive à l’université de Rennes et de Angers, auteur du livre « La guerre des sexes chez les animaux » paru chez Odile Jacob.

Thierry Lodé l'a dit :

Beaucoup d'espèces animales ne sont pas homosexuelles exclusives, certaines espèces sont bisexuelles.

Les animaux font l'expérience de l'orgasme. 

La formation du couple est une particularité humaine qui n'existe pas chez toutes les espèces. 

L'incompréhension de l'homosexualité animale nous vient du darwinisme : l'évolution c'est la reproduction. Dès lors comment comprendre qu'un comportement non reproducteur puisse se maintenir et se perpétuer dans la nature alors qu'il n'y a pas a priori de descendance ?

Fleur Daugey l'a dit :

C'est d'abord le plaisir que les animaux recherchent qu'ils soient hétérosexuels ou homosexuels. Le plaisir existe même chez les insectes.

Chaque animal n'est pas porté à tout prix vers la transmission du patrimoine génétique et la reproduction.

Ce qui est important pour l'évolution est la diversité. Tout existe : fidélité, infidélité, monogamie, harem, ménages à trois.

Le choix musical de Fleur Daugey, "Celebrate life" de Beres Hammond : 

Le choix musical de Thierry Lodé, "Nemo" du groupe Nightwish :

La phrase mantra de Fleur Daugey :

Quand un homme désire tuer un tigre, il appelle cela sport ; quand un tigre désire le tuer, il appelle cela férocité.  George Bernard Shaw.

La phrase mantra de Thierry Lodé :

Le nid que l'oiseau bâtit si petit est une chose profonde, l'œuf ôté de la forêt manquerait à l'équilibre du monde. Victor Hugo in La chanson des oiseaux

Le choix littéraire de Fleur Daugey :

Les yeux dans les arbres de Barbara Kingsolver

Les choix littéraires de Thierry Lodé :

  • Le deuxième sexe, de Simone de Beauvoir
  • L'entraide, un facteur de l'évolution, de Pierre Kropotkine

Le geste écolo de Fleur Daugey :

J’ai du mal à en donner un du type « fermer le robinet ou faire du compost » car même si ces gestes sont importants, ils partent d’un mouvement plus profond. Pour moi, ce qui prime, c’est le changement de mentalité. Laisser la place à la nature dans le quotidien. Par exemple, en ce moment, j’ai des fourmis chez moi. Je ferme bien mes pots, je range ce qui les attire mais je ne les tue pas, je ne m’énerve pas, je ne les combats pas . Si elles trouvent une goutte de miel sur la table, je les laisse faire, je les observe même. Cette bienveillance-là, cette place laissée aux autres êtres, c’est elle qui changera le monde. J’y crois profondément.

Le geste écolo de Thierry Laudé :

Ne plus utiliser de pailles en plastique pour boire son verre.

Revue de presse

  • L’article entretien réalisé par Sigrid Aubert du CIRAD avec Étienne Le Roy sur les communs.
    À l’heure où on parle de plus en plus d’écocide et que la notion de biens communs en matière de ressources naturelles et de terres est de plus en plus évoquée par des chercheurs, des économistes, des acteurs de l’environnement, il s’agit là d’un éclairage opportun à découvrir sur le site agter.org
    À voir sur le site de l'AGTER
  • Sur le front du nucléaire, et notamment sur le devenir des déchets radioactifs les plus dangereux, à lire (en rattrapage pour ceux qui l’auraient raté), l’article entretien de Pierre Le Hir sur lemonde.fr, avec le physicien Bernard Laroche, ancien directeur général de l’Agence française pour la maîtrise de l’énergie (aujourd’hui Ademe) et cofondateur de l’association de scientifiques Global Chance, pour qui « enfouir les déchets nucléaires est la pire des solutions » ! Il faut, selon lui, laisser le temps à la science de trouver une alternative que le stockage géologique !
    En savoir plus sur lemonde.fr

Le Plus et le Moins

Le Moins : Le Conseil d'Etat condamne le gouvernement

Le gouvernement français, encore lui, condamné par le Conseil d’Etat pour son inaction dans la lutte contre la pollution lumineuse. Cette pollution affecte la santé humaine, les animaux et les plantes !

À lire sur www.linfodurable.fr

Le Plus : Co-concevoir la nature en ville !

Un article de Zélia Darnault, enseignante à L’École de design Nantes Atlantique (« La ville biophilique, l’homme au cœur de la biodiversité urbaine ») qui nous parle du paradoxe de l’homme, de plus en plus urbanisé, mais qui aspire à de plus en plus de nature en ville. Elle nous décrit le projet de Maroussia Leroy, étudiante en deuxième année de cycle master Ville Durable à L’École de design Nantes Atlantique. 

Article à découvrir sur le site www.demainlaville.com

Les Echos de la terre

En partenariat avec le service Planète-Science du Monde, « Les Echos de la terre » reçoivent le photographe Fabrice Catérini qui publie un photo-reportage réalisé à Bure, dans la Meuse,  dans le dernier numéro de la revue « Six mois ».

Liens

  • Site d'Inediz, l'agence de presse créée par Claire Jeantet et Fabrice Catérini

Revue de web sur l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes
 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......