LE DIRECT
La ville future de Le Corbusier.

Planète-villes : inventer pour le meilleur ?

58 min

C'est à cette question que nos deux invités, Erik Orsenna et Nicolas Gilsoul ont souhaité répondre, auteurs du livre "Désir de villes. Petit précis de mondialisation V", paru chez Robert Laffont.

La ville future de Le Corbusier.
La ville future de Le Corbusier. Crédits : Dessin de Mario Zampini, from "L'Illustrazione Italiana", Year LXXI, No 27, July - Getty
Le Monde Planète.
Le Monde Planète. Crédits : Le Monde / droits réservés.

C’est tout l’enjeu des élus et des concepteurs des villes de demain, face aux défis à relever, notamment en matière de crise climatique et d’explosion démographique, en matière de transition énergétique, de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, contre la pollution, les déchets et pour une meilleure gestion de l’eau...

Aujourd'hui, la moitié de la population mondiale est urbaine, et d’ici 15 à 20 ans, les citadins représenteront les deux tiers des habitants du globe… On relève déjà une cinquantaine de villes de plus de dix millions d’habitants, Hong Kong en compte 65 millions, Tokyo 42, Djakarta 35… !

Quelle ville doit-on inventer pour demain ? C'est à cette question que nos deux invités répondent dans leur livre "Désir de villes", paru chez Robert Laffont. 

Erik Orsenna, écrivain, académicien, ambassadeur de la lecture, ancien conseiller culturel de François Mitterrand, ancien Président de l’école nationale supérieure du paysage de 1995 à 2001 et ambassadeur de l'Institut Pasteur, auteur notamment du livre "Dernières nouvelles du monde" paru chez Robert Laffont.

Et Nicolas Gilsoul, architecte et paysagiste, docteur en sciences à l'Institut des sciences et industries du vivant et de l'environnement, à Paris ; et auteur avec Erik Orsenna du livre "Désir de villes", riche d’un tour du monde de 200 villes, dans lesquelles de plus en plus de citoyens choisissent de vivre, tout en étant avides de bien-être et de quiétude, de nature et de bonheur de vivre !

Et en seconde partie d'émission, dans les Échos de la Terre, Stéphane Foucart nous parlera de son livre "Des Marchés et des dieux", paru chez Grasset.  

Erik Orsenna l'a dit :

La géographie est la science des interactions et la science du temps, c'est l'intégration du long terme et des différentes échelles temporelles.

L'architecte Le Nôtre a dit : l'esprit crée la perspective, et c'est la marche qui la fait naître.

En France, tous les sept ans, nous perdons l'équivalent d'un département de surface agricole utile.

Se soucier de l'environnement, de l'écosystème, c'est être dans le Tout : avoir une vision générale, être cohérent, et bannir les solutions les solutions ponctuelles et particulières.

Nicolas Gilsoul l'a dit :

Ce qui est intéressant dans l'idée de ferme urbaine c'est de rapprocher les gens, créer du lien social, voyez l'exemple de Detroit aux Etats - Unis. 

Ce qu'on appelle la ville canopée c'est la ville qui travaille avec plusieurs niveaux de végétation pour lutter contre les effets des îlots de chaleur urbains.

Le choix musical d'Erik Orsenna, "Les grands boulevards" par Yves Montand :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le choix musical de Nicolas Gilsoul, "Greenwashing" de Tryo : 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

La phrase mantra d'Erik Orsenna :

Un autre monde est possible. Et c’est le nôtre. 

La phrase mantra de Nicolas Gilsoul :

Voir un monde dans un grain de sable et le Paradis dans une fleur des champs.

William Blake, in Augures d'innocence (Auguries of innocence)

Dans un grain de sable voir un monde 

Et dans chaque fleur des champs le Paradis, 

Faire tenir l'infini dans la paume de la main 

Et l'Éternité dans une heure.

To see the world in a grain of sand, 

And to see heaven in a wild flower, 

Hold infinity in the palm of your hands, 

And eternity in an hour.

Le conseil littéraire d'Erik Orsenna 

  • Moby Dick, de Herman Melville

La bibliothèque de Nicolas Gilsoul

  • Un million de révolutions tranquilles, de Bénédicte Manier
  • Phénomènes naturels, de Jonathan Franzen
  • Les ruses de la Nature, de Martin Stevens

Le geste écolo d'Erik Orsenna

Raconter et raconter encore les merveilles (fragiles) de la plus belle des planètes.

Le geste écolo de Nicolas Gilsoul

Apprendre à connaître le vivant, son intelligence, ses dynamiques.

La revue de presse environnement

1) L' idée d’un bonus-malus pour les habitations en fonction de leurs dépenses énergétiques fait son chemin. Il s’agit d’obliger les propriétaires à réaliser des travaux d’isolation. En France, le bâtiment est responsable de 25% des émissions de gaz à effet de serre et de 45% de la consommation d’énergie finale. Et si les gouvernements se sont fixés de rénover 500 000 logements par an d’ici à 2050, nous atteignons péniblement les 300 000. Doit-on punir ou inciter ? A lire sur lemonde.fr, l’article de Nathalie Coulaud du 23 mai. 

2) Un conseil lecture, le dernier numéro de la revue « Reliefs » sur les Rivages, avec notamment parmi les intervenants, Gilles Clément qui raconte en quoi la terre est notre jardin, Anny Cazenave, Gilles Bœuf, Christian Buche sur la problématique des océans, de la montée des eaux, de l’avenir de l’homme en bord de mer ; un article sur le défi écologique chinois ; des portraits de héros d’hier et d’aujourd'hui et des merveilles de la littérature. A découvrir le numéro 7 de Reliefs !

Les plus et les moins de la semaine 

Le PLUS de la semaine revient au film « La terre vue du cœur » de Yolande Cadrin-Rossignol

En ce moment dans toutes les bonnes salles de cinéma, en France, un film formidable, plein d’espoir, qui nous interpelle sur notre rapport au monde et à la nature ; et avec en fil rouge l’astrophysicien Hubert Reeves qui sera notre invité d’honneur dimanche prochain. Film à voir sans plus attendre.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le MOINS revient au sujet glyphosate 

Une nouvelle fois, il fait apparaître l’influence et les stratégies déployées par les lobbies afin de peser sur les décisions prises au sein même de l’Assemblée nationale, en France. L’engagement pris par Emmanuel Macron d’interdire dans les 3 ans cet herbicide sera t-il souverainement tenu ? 30 organisations issues de la société civile lancent une pétition. A suivre.

Delphine Batho à l'Assemblée Nationale, le 22 mai 2018 :

Le Moins est à retrouver sur ce communiqué de presse de Food Watch.

Les Echos de la terre en partenariat avec Le Monde Planète

Stéphane Foucart, journaliste aux pages planète du Monde nous parlera de son livre "Des Marchés et des dieux", paru chez Grasset.

La Revue Web Environnement d'Anne Gouzon

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......