LE DIRECT
Policiers chinois, dans un brouillard de pollution, portant des masques. Ils gardent la place Tian'anmen à Pékin (01/01/2017)

Environnement en Chine : les clignotants sont au rouge

59 min

Géant économique, la Chine vit en accéléré ce que les premiers pays industrialisés ont vécu : un développement accompagné d’inégalités sociales et de destruction de l’environnement. La Chine est le premier émetteur de CO2 et détient le triste record du coût humain de la pollution de l'air !

Policiers chinois, dans un brouillard de pollution, portant des masques. Ils gardent la place Tian'anmen à Pékin (01/01/2017)
Policiers chinois, dans un brouillard de pollution, portant des masques. Ils gardent la place Tian'anmen à Pékin (01/01/2017) Crédits : Wang xin - AFP

En partenariat avec Le Monde, retrouvez chaque jour les articles Planète et Sciences dans le quotidien et sur LeMonde.fr

"Airpocalypse" en Chine, selon l’expression désormais populaire, les clignotants sont au rouge dans tous les domaines, pollution de l’air, de l’eau, des sols, érosion, désertification, pluies acides, gestion des déchets, émission de gaz à effet de serre… ; les autorités chinoises qui ont longtemps masqué le problème, le reconnaissent aujourd’hui, et c’est une course contre la montre qui est engagée entre les politiques publiques environnementales chinoises et la dégradation de l’écosystème ; un défi structurel et politique à relever en matière de production et de consommation d’énergie, en un temps où la société civile donne de la voix !

Etat des lieux de cette crise environnementale chinoise avec nos invités :

Jean-Francois Huchet, Professeur des universités à l’INALCO-Langues'O, Sorbonne Paris Cité, professeur à la School of China Studies, auteur du livre La crise environnementale en Chine paru aux éditions de Science-Po et Jean-Paul Maréchal, Maître de conférences en sciences économiques à l’Université Paris Sud, auteur du livre Chine/USA. Le climat en jeu édité chez Choiseul.

Et puis en seconde partie d’émission, vers 16h45, en partenariat avec le service Planète-Science du Monde, « Les Echos de la terre » reviennent sur ce qui a aussi fait l’actualité en France, ces dernières semaines, la pollution atmosphérique et surtout la mise en cause des feux de cheminées. Sujet complexe, qui a suscité débats et polémiques autour de chiffres, et qui mérite une mise au point sur ce qu’il en est dans ce cocktail qu’est la pollution de l’air ; quels sont les dangers et les méfaits des feux de cheminées pour la santé ? Réponse tout à l’heure avec Edouard Bard, professeur au Collège de France et membre de l’Académie des sciences, directeur adjoint du CEREGE, Nadia Herbelot, chef de service Qualité de l’air de l’Ademe, et par téléphone le Docteur Gilles Nalbones, directeur de recherche émérite à l’Inserm et correspondant à Marseille du Réseau Environnement Santé.

Les citations de nos invités

Jean-Paul Maréchal : André Malraux prête au Général de Gaulle dans Le Miroir des limbes « Aucune civilisation n’a possédé une telle puissance, aucune n’a été à ce point étrangère à ses valeurs. Pourquoi conquérir la Lune si c’est pour s’y suicider ? ».

Jean-François Huchet : " La difficulté n'est pas de comprendre les idées nouvelles, elle est d'échapper aux idées anciennes qui ont poussé leurs ramifications dans tous les recoins de l'esprit … " dans l'ouvrage de John Maynard Keynes -Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie" (1936).

Pour aller plus loin en quelques clics

Pollution en Chine : le pays "privilégie l'économie au détriment du climat". Le nord de la Chine traverse en janvier un nouvel épisode de pollution. Interrogé par franceinfo mardi, le sinologue Jean-Luc Domenach estime que cette pollution résulte de la croissance économique. France Info, 03/01/2017

Pollution : la Chine veut mieux taxer les entreprises et institutions publiques.ACTU ENVIRONNEMENT, 28/12/2016.

Les autorités chinoises tentent de mieux concilier développement et respect de l’environnement : "Quand la Chine passe au vert". À l’image de ce qui se fait au Parc industriel chimique de Shanghaï, vitrine de cette nouvelle politique.LA CROIX.FR, 03/01/2017

La Chine en Afrique : Les besoins croissants de la Chine en minerais polluent l'Afrique.notre-planete.info, 30/12/2016

Afrique. L’Éthiopie inaugure un barrage controversé.La construction, débutée il y a neuf ans et qui a connu de nombreux retards, aura coûté 1,5 milliard d’euros, financés à 40% par l’Etat et à 60% par un prêt de la banque chinoise China Exim Bank. JEUNE AFRIQUE, 17/12/2016

Afrique.La Chine veut aussi la peau de l’âne.Une véritable explosion des exportations de peaux d’ânes à destination de la Chine est observée depuis un an du nord au sud de l’Afrique. Les pays les plus touchés sont l’Egypte, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, le Kenya, la Tanzanie, le Botswana et l’Afrique du Sud. Pourquoi ? pour les vertus médicinales de la gélatine d’âne. ASSOCIATION ROBIN DES BOIS, 19/12/2016

Cause principale de la disparition des éléphants, le commerce de l’ivoire va enfin être interdit en Chine : La fin du commerce de l’ivoire en Chine dès 2017. CONSOGLOBE, 02/01/2017

Article en anglais publié par Thure Cerling au sujet de la détermination de l'âge C14 des ivoires de contrebande. La parution de cet article a précédé la réunion de la CITES en septembre-octobre à Johannesburg ( https://cites\.org/cop17 ) qui a forcé la Chine à réagir face au braconnage des éléphants et au commerce illégal de l'ivoire.

[VIDÉO] Chine - Des fermes géantes font exploser la production de lait et …la pollution.La consommation de lait explose en Chine. A quel prix ? Des fermes géantes comptant parfois 10.000 vaches y produisent des monticules de fumier noir pestilentiel et des effluents verdâtres qui s'infiltrent dans les sols. Imaz Press Réunion, 03/01/2017

FILMS ARTE : • La Chine empoisonnée de Edgar Wolf, Jianwei Han, Chanel Seguin et Jacques Avalos – ARTE GEIE / Apollo Film - France 2013 (25 minutes)

Dans le bassin industriel du Huai, la présence d’ammoniaque dans les eaux du fleuve, tue les poissons en grand nombre. Mais le modèle de développement économique chinois, ambitieux et sans scrupules, menace aussi la santé de millions de personnes.L’eau du fleuve et du robinet ont révélé la présence de substances cancérigènes et les riverains n’utilisent plus que l’eau de pluie pour se laver, boire et arroser leurs jardins.Si le gouvernement investit des milliards d’euros dans l’essor économique du pays, en revanche, rien ou presque n’est fait pour la défense de l’environnement. Les Chinois ne peuvent compter que sur des initiatives citoyennes, pour l’instant limitées. Des volontaires locaux ont créé des stations de protection de l’environnement le long du fleuve et signalent l’apparition de foyers de pollution.Autre marqueur d’un éveil des consciences : Greenpeace a discrètement installé son siège social à Pékin. Un groupe de 60 activistes enquête et organise des actions dans tout le pays, pionniers chinois d’un mouvement écologiste encore balbutiant. Les actions de Greenpeace ont déjà fait l’objet de 10 000 articles de presse en Chine, où la volonté d’informer sur les problèmes environnementaux commence modestement à s’imposer…

En Chine, la pollution durable de Marjolaine Grappe (2 minutes 30).Début novembre, la Chine et les États-Unis annonçaient un accord en faveur du climat. Le monde applaudissait des deux mains le geste, historique, des deux plus gros pollueurs de la planète. Mais derrière ce signal fort, la lutte contre la pollution s'annonce longue et difficile à mettre en œuvre. Pour preuve, ces images de la capitale chinoise noyée dans un smog épais, à cause des usines très polluantes, comme les aciéries de Tangshan à l'Est de Pékin. Le reportage de Marjolaine Grappe.

Liens pour vidéo d'Edouard Bard, colloque du 17 juin au Collège de France : Les aérosols carbonés : impacts sur le climat et la qualité de l'air.

Article sur le travail d'Edouard Bard dans la vallée de Chamonix par Stéphane Foucart : Dans la vallée de Chamonix, le chauffage au bois est le principal coupable de la pollution. Le Monde.fr /08/12/2016

Revue du web de l'environnement

Pour suivre l’actualité environnementale au fil des jours, consultez l’univers Netvibes d’Anne Gouzon de la Documentation de Radio France (Utilisez de préférence Firefox ou Google chrome) Netvibes - L’ACTUALITÉ ENVIRONNEMENTALE

Découvrez aussi des initiatives écolos et solidaires sur son Twitter : Initiavertes

Le plus et le moins de la semaine

Le Moins : Exposition aux ondes : les tests biaisés des fabricants de téléphones portables

“Encore un petit peu…” : N’est-ce pas ce que nous nous disons tous le soir, allongés dans notre lit, sur nos téléphones allumés dans le noir ? Nous savons qu’il est tard, mais nous ne pouvons pas résister…

Pourtant les ondes électromagnétiques des téléphones ne seraient pas aussi inoffensives que cela, déclarent les organisations et experts qui alertent sur ces risques. Ils pointent du doigt les tests réalisés par les fabricants de ces téléphones comme Apple et Samsung. Ces tests ne seraient pas réalistes, car réalisés dans des conditions trop éloignées des conditions réelles d'utilisation de ces engins. Dans ces conditions, les appareils ne respecteraient donc uniquement qu’en apparence les normes européennes dans le domaine.

En effet, “En Europe, une réglementation de 1999 a fixé la valeur à ne pas dépasser à 2 W/kg pour l’exposition de la tête et du tronc, et à 4 W/kg pour les membres” peut-on lire sur le site Multinationales.org, mais des tests réalisés par l’ANSES, l’Agence nationale des fréquences (ANFR), l’établissement public qui se charge du contrôle de ce secteur, proposent d’autres résultats, avec des tests “avec l’appareil au contact du corps […] Les résultats sont très différents. Ils sont rapportés dans l’avis de juillet 2016 de l’Anses. En 2015, peut-on y lire, « 89 % des téléphones mesurés au contact par l’ANFR présentaient un DAS supérieur à 2 W/kg et 25 % un DAS supérieur à 4 W/kg ». Quelques-uns atteignaient même 7 W/kg. Ces dépassements ne concernent pas l’exposition de la tête, mais du reste du corps".

Right to disconnect. Droit à la déconnexion.
Right to disconnect. Droit à la déconnexion. Crédits : MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS - AFP

Ce scandale déjà nommé “phonegate” peut être mis en parallèle avec les nouveaux projets et lois sur la santé promulgués en France depuis le 1er janvier 2017. Ceux-ci souhaitent protéger la population des ondes électromagnétiques, notamment émises par les téléphones portables. Ils concernent les femmes enceintes et les salariés de moins de 18 ans sur leurs lieux de travail, et plus généralement les travailleurs. Le droit à la déconnexion devient également plus concrète en s'inscrivant directement dans la loi Travail : "3° Les modalités selon lesquelles le salarié peut exercer son droit à la déconnexion prévu au 7° de l’article L. 2242-8".

Le Plus : Le RSE peut faire venir la nature dans l'entreprise

La responsabilité sociale de l’entreprise (RSE)? Mais qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une notion encore floue pour les salariés, mais le concept est défini par le Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer comme le « concept dans lequel les entreprises intègrent les préoccupations sociales, environnementales, et économiques dans leurs activités et dans leurs interactions avec leurs parties prenantes sur une base volontaire. »

Il s’agit donc pour les employés et les dirigeants des différentes entreprises de travailler ensemble pour de meilleures conditions de travail en réfléchissant notamment sur l'une des grandes préoccupations de ce siècle : l'environnement. Ainsi des espaces naturels, de jardinage peuvent naitre dans les entreprises. Loin de la seule idée d'embellir l'entreprise et de permettre de respirer, il s'agit également pour les employés d'un espace de détente et de réflexion, autour du rôle de l'entreprise dans la question de la biodiversité.

A picture taken on June 19, 2012 shows strawberries in the greenhouse of the farming company "O jardin des delices", in Bourgneuf-en-Mauges, western France.
A picture taken on June 19, 2012 shows strawberries in the greenhouse of the farming company "O jardin des delices", in Bourgneuf-en-Mauges, western France. Crédits : FRANK PERRY / AFP - AFP

Ainsi, l'article de Novethic évoque le site d’Orly Parc sur lequel "tous les salariés sont invités à se rendre dans "l’aire de détente et potagère" pour une initiation aux mauvaises herbes comestibles. Dans les carrés potagers : haricots, fraisiers, radis et fleurs. Près du récupérateur d’eau de pluie, deux hôtels à insectes ont été installés. Des arbres fruitiers ont pris place autour de la mare. Un peu plus loin, une "butte de la biodiversité", laissée à l’état naturel, vient compléter le paysage. Ici et là, des panneaux pédagogiques orientent le parcours."

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......